Logo

Suisse

Agrilogie. «Nous sommes une école pour toutes les formes d’agriculture»

En novembre prochain, Christian Pidoux, directeur d’Agrilogie, passera la main pour prendre une retraite anticipée. L’occasion de faire le point sur sa carrière et la formation agricole.

Directeur d’Agrilogie depuis 2011, Christian Pidoux quittera ses fonctions à la fin de l’année 2024, avec un nouveau projet en tête.K. Etter

Karine Etter

Karine Etter

6 juin 2024 à 15:17

Temps de lecture : 8 min

Vous avez décidé de partir en retraite anticipée. Ras-le-bol de l’école?

Pas du tout. Au contraire, je vis une période faste! Le management du chef de la DGAV (Direction générale de l’agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires) Pascal Hottinger me convient à merveille, les missions sont claires et nos échanges constructifs. À Agrilogie, je travaille avec un Conseil de direction qui fonctionne très bien, la collaboration avec les cinq doyens et doyenne est efficiente et agréable. Les effectifs des apprenants sont élevés, nos diverses offres de formation rencontrent un bon succès. Je suis pleinement satisfait de la manière dont roule l’école! Par ailleurs, je suis reconnaissant d’avoir bénéficié du soutien du Conseil d’État.

Alors pourquoi partir maintenant, notamment avant de voir la mise en œuvre de la nouvelle formation initiale dans l’agriculture?

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter