Logo

Suisse

Interview. «L’agriculture neuchâteloise se porte plutôt bien»

Après plus de 10 ans comme chef de service au Service de l’agriculture du Canton de Neuchâtel (SAGR), Pierre-Ivan Guyot s’apprête à passer la main à Johannes Rösti.

Pierre-Ivan Guyot (à droite) va laisser sa place à la direction du Service de l’agriculture du Canton de Neuchâtel à Johannes Rösti le 1er mai prochain.J.-A, Choffet

Propos recueillis par Jacques-André Choffet

Propos recueillis par Jacques-André Choffet

3 avril 2024 à 00:00

Temps de lecture : 5 min

Ingénieur agronome de formation, Pierre-Ivan Guyot a toujours œuvré pour l’agriculture. D’abord comme responsable pour l’État de Neuchâtel des projets de constructions rurales et ensuite comme directeur de Fromco, entreprise d’affinage de Gruyère. C’est en 2013 qu’il a repris la fonction de chef de service du SAGR. Fin avril, il tournera définitivement la clé de son bureau. De ces 12 années, il gardera un excellent souvenir, ayant toujours voulu favoriser les contacts tant avec la base qu’avec ses collaborateurs. Il s’est adapté aux changements et a voulu servir au mieux les familles tant paysannes que viticoles.

Avez-vous des regrets par rapport à des projets envisagés et qui n’ont pu être réalisés alors que vous dirigiez le SAGR?

Aucun en particulier, le SAGR ayant été réorganisé et Evologia, pôle nature et cultures du Canton de Neuchâtel, rendu plus attractif et durable (jardins extraordinaires, sentier pieds nus, permaculture, etc.). Mon regret, s’il devait y en avoir un, est la lourdeur administrative et toutes les «montagnes législatives» qu’il faut franchir avant d’aboutir à la réalisation de projets!

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter

Dans la même rubrique

Suisse

Genève. Le local et le bio au cœur de la ville

Avec le lancement du magasin So. bio So. local, le Cercle des agriculteurs de Genève et environs (CAGE) entend rapprocher les produits genevois et le label GRTA de la population afin de contrecarrer la baisse de fréquentation des magasins de ferme.

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.