Logo

Cultures

Pathogènes. Agroscope a trouvé la bactérie du SBR sur des plantes de pommes de terre

Connue pour attaquer la betterave, la bactérie Arsenophonus phytopathogenicus peut aussi infecter les pommes de terre. Les conséquences demeurent incertaines.

Cette année, de nombreuses pommes de terre ont présenté des racines courtes et endommagées, une faible production de tubercules ainsi que des tubercules aériens sur les tiges. Olivier Schumpp, Agroscope

Vincent Gremaud

Vincent Gremaud

3 novembre 2023 à 17:07, mis à jour le 23 janvier 2024 à 13:22

Temps de lecture : 5 min

Cet automne, des analyses réalisées par Agroscope, à Changins (VD), ont mis en évidence la présence de la bactérie Arsenophonus phytopathogenicus dans des plantes et des tubercules de pommes de terre. Cet agent pathogène est le même que celui à l’origine du Syndrome des basses richesses (SBR), qui sévit dans les betteraves.

Pour les planteurs de pommes de terre, l’année 2023 a été marquée par des rendements généralement faibles. Les conditions météorologiques n’ont pas été favorables à cette culture. Au printemps, l’humidité a retardé les plantations de 2 à 3 semaines. Puis, la sécheresse a péjoré le développement des cultures. De plus, des pommes de terre ont montré des symptômes de flétrissement dans certaines parcelles, en particulier en Romandie.

Diverses analyses

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter

Dans la même rubrique

Cultures

Récolte 2025. Recommandations de semis de Swiss Granum

Swiss Granum, en concertation avec les partenaires de la filière, publie des recommandations générales pour les semis pour la récolte 2025. Il existe un important potentiel de vente pour le blé fourrager, le maïs grain, le colza, le tournesol, le soja fourrager et la féverole.