Logo

Politique agricole

Défense professionnelle. L’évolution du revenu des agriculteurs inquiète l’Union suisse des paysans

La faîtière des organisations agricoles a fait part, devant la presse, de sa profonde inquiétude concernant la situation économique des exploitations du pays. Une hausse des prix est demandée.

Markus Ritter, président de l’USP, Richard Maurer, agriculteur à Seedorf (BE), Anne Challandes, présidente de l’USPF, et Martin Rufer, directeur de l’USP (de gauche à droite).V. Gremaud

Vincent Gremaud

Vincent Gremaud

16 janvier 2024 à 09:40

Temps de lecture : 6 min

L’Union suisse des paysans (USP) a tenu sa traditionnelle conférence de presse de début d’année le 3 janvier 2024, sur l’exploitation de Richard et Nadia Maurer, à Seedorf (BE). La faîtière a exprimé son inquiétude pour l’agriculture en 2024 devant les représentants d’une quinzaine de médias, insistant sur la nécessité d’améliorer le revenu agricole et de rejeter l’initiative Biodiversité (lire ci-dessous).

Présidente de l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF) et vice-présidente de l’USP, Anne Challandes a d’abord rappelé les derniers résultats publiés par Agroscope dans le cadre du dépouillement centralisé des données comptables agricoles. Bien que la plupart des exploitations aient obtenu de meilleures récoltes en 2022 que sous les pluies de l’année précédente, le revenu par unité de main-d’œuvre familiale a connu une baisse de 6,3% pour s’établir à 56 100 francs.

Revenus insuffisants

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.