Logo

C’est la vie

Cédric Guillod. Plus réaliste qu’idéaliste

À Praz (FR), sur les pentes du mont Vully, Cédric Guillod gère une exploitation vitivinicole. Le jeune producteur fribourgeois s’engage pour la défense de son métier et de ses convictions, avec pragmatisme.

Cédric Guillod, un vigneron doté d’un vrai esprit d’entrepreneur.Photos: Vincent Gremaud

Vincent Gremaud

Vincent Gremaud

25 juin 2024 à 16:56

Temps de lecture : 3 min

Le sourire est franc, la poignée de main ferme. Le regard ne fuit pas. Cédric Guillod est de ces hommes qui inspirent facilement confiance et sympathie. Le viticulteur fribourgeois présente ses vignes avec passion. Sur son unique parcelle de 4 ha, il ne cultive pas moins de 13 cépages différents, dont du pinot noir, du traminer, du sauvignon blanc, du merlot ou du freiburger. «J’ai arrêté le chasselas pour me consacrer aux spécialités», précise-t-il. «L’idée était de se démarquer des productions à gros volume, vendues à bas prix.»

Parallèlement à sa formation à la Haute école de viticulture et d’œnologie de Changins (VD), Cédric Guillod a travaillé quelques années sur le domaine du Cru de l’Hôpital, une propriété de la Bourgeoisie de Morat (FR) exploitée selon les exigences de Demeter. «J’y ai beaucoup appris sur la production biologique ainsi que sur les préparations biodynamiques», souligne-t-il.

« La production doit être adaptée au site. En ce sens, la vigne a sa place surtout dans les côtes »

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter