Menu

Le défi de la communication pour la viticulture durable



L’Association vaudoise de formation continue et de conseil en viticulture (Vitiplus) a tenu son assemblée générale mardi 7 février à Gland. Les efforts liés aux produits phytosanitaires dans les vignes y ont notamment été évoqués. 

Le plan d’action national qui vise à la réduction des risques et à l’utilisation durable des produits phytosanitaires était sur toutes les lèvres, lors du rassemblement annuel des membres de Vitiplus. L’association qui organise la formation continue des viticulteurs vaudois s’inquiète en effet de la position du Conseil fédéral sur la production intégrée. Le président Frédéric Blanc estime regrettable que notre plus haute instance politique oublie «40 ans d’efforts ayant permis, dans le monde viticole, la diminution drastique des engrais, la mise en place de l’enherbement», ou encore le fait que les acaricides et insecticides ne soient actuellement plus que rarement utilisés.

Cette incompréhension est partagée par le directeur de Prométerre Luc Thomas. Invité à l’assemblée générale, il a fait part des inquiétudes du milieu agricole concernant les pressions sur les méthodes de production. Il a également encouragé les viticulteurs à communiquer davantage sur l’évolution de leurs pratiques afin de convaincre les citoyens face aux diverses initiatives soumises au vote populaire.

Egalement présent à titre d’invité, le Chef du Service de l’agriculture et de la viticulture du canton de Vaud Frédéric Brand a, pour sa part, tenu à rassurer l’auditoire sur ce plan d’action national. Il a rappelé qu’il ne serait mis en place dans le canton «qu’avec l’accord des producteurs». Mais il estime qu’il s’agit justement d’une belle opportunité de communiquer avec la population.

Changement de secrétaire
Moment d’émotion durant la partie dévolue aux élections statutaires, puisque Frédéric Blanc a annoncé le souhait du secrétaire David Rojard de quitter son poste, après 12 ans de services. Ce dernier a tenu à remercier le comité, notamment pour le «très bon esprit» dans lequel se sont déroulées les séances, les discussions et la collaboration dans son ensemble. Après des applaudissements chaleureux de la part de l’assemblée, le président de Vitiplus a annoncé la nomination d’Axel Jaquerod comme nouveau secrétaire de l’association. Ingénieur en œnologie et viticulteur à Aigle, il est, tout comme son prédécesseur, conseiller viticole à ProConseil.

Près de 1000 participations

La bonne santé de Vitiplus a été mentionnée. Avec 322 certificats vigne et 86 certificats cave, l’association vaudoise est la section la plus importante de la Fédération suisse pour le développement d’une vitiviniculture durable (Vitiswiss). Frédéric Blanc a souligné les 999 participations aux diverses séances organisées durant l’année 2017. Vitiplus a mis en place, par l’intermédiaire de ProConseil, une série de formations continues comprenant, entre autres, des cours sur la taille de la vigne, sur la maladie du bois, des démonstrations de machines ou encore des dégustations techniques.

 

Des inquiétudes aussi à l’échelon national

En tant que vice-président de Vitiswiss, Frédéric Blanc a énuméré les différentes activités et positions de l’association faîtière concernant l’année écoulée. Celle-ci regrette certaines ordonnances mises en place par l’Office fédéral de l’Agriculture, notamment l’imposition faite à tous les cantons de calculer le rendement de la vendange en kilos de raisin. Et comme au niveau cantonal, l’inquiétude est grande face à la pression «de plus en plus régulière de nos citoyens envers l’utilisation des diverses matières actives par le monde agricole», a relaté Frédéric Blanc. Le constat est fait que la démarche d’une viticulture raisonnée, précédemment volontaire, est dorénavant de plus en plus «dirigée et ordonnée».

Après 12 ans de service, David Rojard cesse, quant à lui, ses activités de secrétaire générale. Il sera remplacé par Axel Jaquerod.

 

Suite à la partie statutaire, Vitiplus a accueilli Francesco Dal Sasso, adjoint scientifique à la Direction générale de l’agriculture et de la nature du canton de Genève. Il a présenté à l’assemblée la marque de garantie Genève Région - Terre Avenir (GRTA), un label permettant d'identifier les produits de l'agriculture de la région genevoise.

AGIR, 7 février 2018

 

 

 



Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison



Dernier conseil de saison, 25 octobre. La rubrique reprendra au printemps; accès réservé aux abonnés.

Voyages

Brochure PA 14-17

Politique agricole 2014-2017

Agri et l’OFAG proposent en libre accès un document PDF regroupant la série «Dossier PA 2014-2017» publiée du 1er novembre 2013 au 2 mai 2014.

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

Boutique