Logo

Ecole d’agriculture

Filière forestière. «Une évolution plus rapide à l’avenir»

Lors de la rentrée 2003 de la HAFL, neuf futurs ingénieurs venaient découvrir la nouvelle filière forestière. Vingt ans plus tard, ils sont 45 à suivre les cours. Les études ont évolué comme l’explique CHRISTIAN ROSSET, professeur depuis un peu plus de 15 ans.

Christian Rosset est professeur à la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL) de Zollikofen depuis un peu plus de 15 ans.S. Deillon

Propos recueillis par Sarah Deillon

Propos recueillis par Sarah Deillon

1 mars 2024 à 00:00, mis à jour le 21 mai 2024 à 10:50

Temps de lecture : 8 min

La vingtième volée d’étudiants suit actuellement les cours de la filière forestière de Zollikofen, comment a-t-elle été créée?

Historiquement, les ingénieurs forestiers étaient formés à l’École polytechnique fédérale de Zurich mais cette dernière a connu plusieurs changements il y a une vingtaine d’années, comme des départs à la retraite de professeurs dans ces domaines ou l’intégration du département des sciences forestières dans celui des sciences de l’environnement. L’établissement a aussi pris un virage davantage axé sur la recherche que sur les ingénieurs. La formation n’a pas cessé toutefois à Zurich après la création de la filière bernoise.

Pourquoi avoir choisi l’école spécialisée de Zollikofen pour ouvrir ce nouveau cursus?

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.