Logo

Lait

IP Lait. Les délégués accordent leur confiance au comité

Un soutien supplémentaire temporaire pour les exportations de protéine a été accepté par l’assemblée de l’Interprofession du lait.

Stefan Kohler, gérant, aux côtés du président Peter Hegglin (à droite).M. Romanens

Martine Romanens

Martine Romanens

25 avril 2024 à 14:25, mis à jour à 14:31

Temps de lecture : 4 min

En 2023, la baisse des exportations de chocolat et autres produits contenant des matières premières laitières indigènes a déséquilibré le marché de la protéine du lait. «Un désengorgement est nécessaire», a expliqué Peter Hegglin, président du comité, lors de la 22e assemblée des délégués de l’Interprofession du lait (IP Lait), mercredi 24 avril, à Berne.

Pour financer des mesures stabilisant ce marché, en mars dernier, le comité de l’IP Lait a décidé d’augmenter à 5 ct la contribution en faveur des fonds (dès le 1er juillet). Un soutien accru pour les exportations de protéine n’est toutefois possible sans qu’une adaptation du règlement de deux fonds n’ait été acceptée par les délégués. «Il s’agit de se montrer solidaire avec les acteurs du marché qui contribuent à sa régulation», a précisé Stefan Kohler, gérant de l’IP Lait, en insistant sur l’aspect temporaire de ce soutien.

Mercredi, cette adaptation a reçu l’aval des deux collèges de l’IP Lait, après que des représentants des producteurs aient insisté pour que, à terme, ces mesures augmentent le prix du lait et que ce compromis temporaire ne déséquilibre pas le système, «car il soutient du lait B».

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter