Logo

Marchés

Céréales. Les prix du blé panifiable et du seigle augmentent

Swiss granum a fixé les prix indicatifs «récolte» des céréales panifiables pour 2024. En comparaison à l’année dernière, ils augmentent de 1,50 franc par 100 kg pour le blé panifiable et de 1 franc par 100 kg pour le seigle.

Agri

Comm

Comm

11 juin 2024 à 08:47, mis à jour à 09:37

Temps de lecture : 3 min

La commission «Marché-Qualité Céréales» de swiss granum a fixé les prix indicatifs 2024 lors de sa séance du 10 juin. Par rapport à l’année dernière, les prix indicatifs «récolte» pour le blé panifiable et le seigle augmentent, respectivement de 1.50 et de 1 franc par 100 kg.

Les acheteurs récompensent ainsi le précieux travail des producteurs de céréales indigènes, indique swiss granum dans son communiqué. Avec les conditions de prise en charge de la faîtière, les prix indicatifs «récolte» constituent la base pour garantir la commercialisation de la récolte de cette année.

Épeautre

Sur demande de CI Épeautre, le prix indicatif de l’épeautre a été fixé à 58 francs pour 100 kg, soit 4 francs inférieurs à 2023. Cette baisse s’explique par la faible demande en épeautre, précise swiss granum.

Lors de la négociation des prix indicatifs, les transformateurs ont souligné que les efforts visant à améliorer la qualité du blé panifiable devaient se poursuivre. Le compromis entre les producteurs de céréales et les transformateurs prévoit donc également des discussions sur le développement du paiement à la qualité.

Le groupe de travail «Teneur en protéines» de swiss granum est chargé d’examiner l’extension du paiement à la protéine à toutes les classes de blé dès la récolte 2025 et de discuter d’une teneur minimale en protéines pour le blé panifiable.

Céréales fourragères et protéagineux

Les céréales fourragères et les protéagineux ont fait l’objet d’une discussion «constructive», mais les attentes de prix des producteurs de céréales, des détenteurs d’animaux ainsi que des acheteurs n’ont pas pu se rejoindre.

En conséquence, comme l’année dernière, aucun prix indicatif n’a pu être fixé pour la récolte 2024.

Alimentation humaine

Pour la première fois, des prix indicatifs pour l’avoine et les pois protéagineux destinés à l’alimentation humaine ont aussi été abordés. Les attentes des partenaires du marché étaient toutefois trop éloignées les unes des autres, de sorte qu’il n’a pas été possible de fixer des prix, indique swiss granum.

Dans la même rubrique

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.