Logo

Animaux

Élevage. La protection du climat progresse, mais son financement est incertain

Les premiers résultats du projet du Klimastar sont prometteurs. Les producteurs laitiers réduisent les émissions de gaz à effet de serre et la concurrence alimentaire. Mais l’avenir financier reste flou.

Eugenio Simioni, directeur général de Nestlé Suisse, Marc Heim, vice-président exécutif d’Emmi Suisse, Rudolf Bigler, président d’Aaremilch, Thomas Grüter, président de ZMP, Jan Grenz, professeur à la HAFL, et Christian Hofer, directeur de l’OFAG (de g. à dr.).DR

Deborah Rentsch, BauernZeitung, texte traduit et adapté par Pauline Clerc

Deborah Rentsch, BauernZeitung, texte traduit et adapté par Pauline Clerc

10 juin 2024 à 14:26

Temps de lecture : 5 min

Les premiers résultats du projet Klimastar ont été présentés le mercredi 29 mai 2024, sur l’exploitation de Pascal Bühlmann à Rothenburg (LU). Depuis 2022, 230 producteurs laitiers y participent. Ils mettent en œuvre des mesures visant à réduire de 20% les émissions de gaz à effet de serre dans la production laitière sur six ans. Quatre-vingt-six d’entre eux tentent également de réduire la concurrence alimentaire entre les humains et les vaches. Entre 2022 et 2023, les exploitations participantes ont pu réduire leurs émissions par kilo de lait de 4,9% en moyenne et la concurrence alimentaire de 19,7%.

Cet équilibre entre climat et préservation des ressources fait de Klimastar un projet qui s’inscrit parfaitement dans la stratégie climatique 2050, a déclaré Christian Hofer, directeur de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), lors de la conférence de presse. La branche laitière elle-même est également très investie. Les promoteurs du projet - Aaremilch, Emmi Suisse, Nestlé Suisse, Zentralschweizer Milchproduzenten (ZMP), AgroCleanTech - poursuivent différents intérêts. Par exemple, Emmi et Nestlé présentent leurs propres objectifs climatiques. Ils doivent parvenir à zéro émission nette d’ici 2050. Ils ont donc besoin de l’effort des producteurs laitiers pour y parvenir.

«Maintenir les effets»

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.