Menu

Le cheptel porcin suisse est en bonne santé



Pour l’année 2018, l’état de santé du cheptel porcin en Suisse, suivi par Suisag, peut être qualifié de très bon. Le suivi sanitaire des cheptels porcins gagnera davantage en importance à l’avenir. Ces informations ressortent d’un rapport établi par Suisag à l’attention de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires.

La santé animale est une notion centrale dans la détention d’animaux de rente et devient de plus en plus l’objet de discussions dans les milieux sociaux. Des atteintes à la santé animale ont des impacts négatifs sur le bien-être des animaux ainsi que sur la sécurité alimentaire, du fait que la viande porcine est un produit significatif issu de l’agriculture. En outre, la santé des animaux influence la productivité de la production agricole et a ainsi une signification économique importante pour les exploitations agricoles.

Du fait de la grande importance du sujet, la Confédération et les cantons favorisent la création et le maintien de cheptels porcins sains et rentables. Sur cette base, Suisag exploite un service sanitaire porcin (SSP) qui soutient une détention respectueuse des animaux ainsi qu’une production alimentaire de qualité assurée par le conseil ciblé des détenteurs d’animaux. La couverture de la totalité du cheptel par les prestations de base du SSP est restée stable au cours des dernières années. Elle se situe à plus de 80% à l’élevage et à environ 50% à l’engraissement du cheptel porcin.

Pour la première fois en 2018, Suisag a rédigé un rapport récapitulatif à l’attention de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) sur l’état de santé du cheptel porcin en Suisse. Globalement, le rapport montre que l’état de santé des cheptels suivis par le SSP peut être évalué de très bon pour 2018.
 
Actuellement, aucune mesure urgente n’est nécessaire en matière d’épizooties ou maladies. En ce qui concerne les caractéristiques de santé des porcs saisies, une tendance stable ou positive peut être observée depuis de nombreuses années.
 
Ainsi, en ce qui concerne les aspects de santé, le fonctionnement du système de la production porcine en Suisse peut être considéré comme bon. L’absence de problèmes majeurs montre l’effectivité des activités du SSP, et notamment du programme de base.

Les principaux défis à relever à l’avenir dans le domaine de la santé des porcs sont la sensibilisation et la prévention de maladies individuelles comme par exemple la peste porcine africaine (PPA), la fièvre aphteuse (FA) ou la pneumonie enzootique (PE).

Les évolutions environnementales actuelles et prévisibles montrent clairement que le SSP demeurera important également à l’avenir, ou prendra une place encore plus grande. Le complément des prestations de base du SSP, le programme SuisSano, lancé au cours de l’année 2018 en collaboration avec toute la branche porcine, est également essentiel à cet égard. Ceci permet de relever davantage le niveau de suivi de la santé du cheptel porcin.

Le rapport sur la santé des cheptels porcins en Suisse 2018 peut être téléchargé sous ce lien.

SP, le 15 avril 2019


Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

 

Le conseil de saison est accessible, pour les abonnés, dès le mercredi précédant la parution.

Voyages

Croisière en Hollande

 

Du 19 au 26 juin. Goûter les charmes d'une croisière sur l'Ijsselmeer, dans l'un des plus grands lacs des Pays-Bas.

Pour en savoir plus...


Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique