Menu

Des pistes pour soulager le stress thermique



La canicule met ces jours les animaux à rude épreuve. Dans les étables, le confort des vaches laitières peut être quelque peu amélioré (photo V.Gremaud).

Cette année, l’été s’est installé très tôt et a balayé le court printemps avec une vague de chaleur. Une température de 15° C ne pose en général pas de problèmes majeurs à l’homme. En revanche – en fonction de sa production laitière – une vache peut déjà subir du stress thermique lorsque le thermomètre atteint ce niveau-là. Ceci d’autant plus qu’une vache laitière est une sportive de pointe dont le cœur pompe jusqu’à 600 litres de sang par litre de lait produit. Cet effort se solde par un dégagement de chaleur. Plus la production de lait est importante, plus la chaleur générée augmente et plus la vache souffre donc rapidement de températures élevées.

En stabulation, les vaches gagnent souvent l’endroit le plus frais de l’étable et y stationnent pendant des heures. 
 
Elles cherchent à refroidir leur corps de tous les côtés, ce qu’elles ne peuvent pas faire couché. Il en résulte donc une diminution du temps de repos. Cette situation met les onglons à rude épreuve et fait monter les hormones de stress, ce qui nuit aux défenses immunitaires des animaux. Cet affaiblissement se répercute notamment sur la santé du pis. 

En outre, la réduction du temps de repos a une influence négative sur les performances laitières. Plusieurs études ont démontré que le stress thermique est l’une des principales causes des avortements précoces en été.

De l’air et de l’eau en suffisance
Voici quelques conseils pratiques pour réduire le stress thermique:
- les vaches souffrent avant tout du stress thermique dans les aires d’attente avant la traite en raison de l’espace restreint. Dans cette zone, il est recommandé de faire entrer de l’air sur une grande surface à l’aide de ventilateurs. En plus de l’effet rafraîchissant, les mouches sont éloignées;
- en principe, l’air est  un bien gratuit. Rien qu’en ouvrant fenêtres, cloisons et portes, beaucoup plus d’air arrive généralement dans l’écurie. De manière optimale, les directions naturelles du vent sont prises en compte. Ainsi, les côtés nord et sud peuvent être laissés ouverts sans hésitation, tandis que les ouvertures ouest et est, devraient pouvoir être facilement refermées si nécessaire;
- la mise à disposition d’une quantité suffisante d’eau propre et de bonne qualité permet aux animaux de mieux se rafraîchir. Une vache doit pouvoir absorber au moins 15 litres d’eau par minute. Si ce n’est pas le cas, elle consommera moins d’eau et réduira son ingestion de fourrage;
- avant et pendant le vêlage, la vache subit des vagues de chaleur extrêmes. Il faut donc veiller à la température de l’air et à l’humidité là où le vêlage a lieu et, si nécessaire, y souffler de l’air artificiellement;
- les faîtières d’aération ont pour fonction d’exercer une aspiration d’air dans l’étable. Néanmoins, lors de chaleurs extrêmes, l’aspiration ne se produit plus. Le rayonnement solaire sur les plaques translucides chauffe l’air en-dessous du toit, si bien qu’une accumulation de chaleur s’y crée. Les plaques translucides peuvent ainsi être recouvertes, surtout en été; 
- une installation de brumisation d’eau n’est pas toujours judicieuse. En cas de mauvaise aération, l’humidité de l’air augmente dans l’écurie, si bien que la vache ne peut plus transpirer correctement. De plus, la brume mélangée à la chaleur peut créer une sorte de peau de poisson sur les bovins et ainsi empêcher les animaux de transpirer, même par basse température;
- si ces mesures simples ne produisent pas l’effet escompté, des tuyaux de ventilation constituent une solution très efficace, mais onéreuse. 
Martina Schmid, agronome et formatrice cow signals, le 22 juin 2022.

Un abri au pré
Tant que faire se peut, les sorties au pâturage sont à prévoir durant la nuit plutôt que durant la journée. En cas de détention prolongée en plein air, l’Ordonnance sur la protection des animaux (OPAn) prévoit à l’article 36 que les animaux domestiques ne doivent pas être exposés longtemps et sans protections à des conditions météorologiques extrêmes, c’est-à-dire de la pluie, du vent ou un fort ensoleillement. Les bêtes qui ne sont pas reconduites à l’étable dans de telles situations doivent avoir accès à un abri naturel ou artificiel adéquat dans lequel toutes peuvent se réfugier en même temps.
SG, Agri. 


Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

Conseil de saison

Le conseil de saison est accessible en ligne aux abonnés toutes les deux semaines dès le mercredi.

Voyages

Le programme des voyages Agri 2022 est disponible. De la Corse au Pérou, du printemps à l'automne, cinq destinations sont proposées à nos lecteurs. Prochains voyages ouverts aux inscriptions, les trésors de la Corse et le Portugal. Pour en savoir plus...

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique