Menu

Campagne pour une meilleure couverture sociale



«Prendre ses responsabilités. S’équiper pour la vie»: telle est la devise de la campagne lancée mardi 12 octobre pour améliorer la couverture sociale dans l’agriculture et en particulier celle des paysannes. Les éléments clés sont une simple check-list pour déceler le potentiel d'amélioration et une offre gratuite de conseil accessible à tous (photo SP).

La vie et le travail à la ferme présentent des défis particuliers. Ce constat est d’autant plus vrai pour ce qui est de la charge de travail et de la collaboration avec les membres de la famille. Les femmes en particulier doivent souvent lutter sur tous les fronts dans de nombreuses exploitations, précise de nouveau le communiqué de l'Union suisse des paysans (USP) publié mardi 12 octobre. En général, ce sont elles qui s’occupent du ménage et des enfants. En plus, il n'est pas rare qu’elles exercent une activité non agricole. Elles sont aussi souvent responsables de la vente directe, de l’agritourisme et de la comptabilité, ou bien elles aident de manière régulière à l’étable ou dans les champs. Les femmes d’agriculteurs contribuent donc de manière significative au succès de la plupart des exploitations.

La place des femmes
Comme le montrent des documents de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), la rémunération du travail à la ferme et la couverture sociale des paysannes ne sont pas réglementées sur nombre d’exploitations. En effet, les hommes restent dans 90% des cas ceux qui reprennent une exploitation parentale. Après déduction des frais courants, l’argent gagné ensemble est souvent réinjecté dans l’entreprise. Les personnes qui ne perçoivent pas de salaire ont souvent une couverture sociale insuffisante.
 
En cas de divorce, il faut composer avec le risque d’importantes pertes financières pour maintenir l’exploitation à flot. Aujourd’hui déjà, il est possible d’éviter de tragiques destins. Pour ce faire, le couple d’exploitants doit se pencher sur ces éventualités et examiner les différentes options par rapport à sa situation. C'est là qu’intervient la campagne de sensibilisation lancée mardi 14 octobre par l’Union suisse des paysannes et des femmes rurales (USPF), l’USP, les entreprises Agrisano et Prométerre.

Outil à disposition
L’objectif est que le plus grand nombre d’exploitations possible vérifient leur situation à l'aide d'une simple check-list disponible sur www.ma-situation.ch et décèlent ainsi un besoin d’amélioration. Dans ce cadre, l’accent est placé sur l’examen des domaines de l’assurance indemnités journalières, de la prévoyance risque, de la prévoyance vieillesse et du partage des revenus. Si nécessaire, des informations spécialisées sur les différents thèmes sont mises à disposition.
 
Les exploitants remplissent la check-list de manière anonyme. À la fin, ils reçoivent une analyse de leur situation ainsi que les coordonnées d’un interlocuteur pour un entretien de conseil gratuit en assurances. Toute personne désirant profiter de ce service important pour la mise en œuvre de solutions adéquates et spécifiques à tout un chacun peut remplir un formulaire de contact.

Ce service s’adresse aussi bien aux agriculteurs qu’aux paysannes. En effet, la question de la couverture sociale concerne tout le monde. La campagne s’articule ensuite aussi autour de questions concrètes, que tout couple d'agriculteurs devrait se poser: «Que se passe-t-il si nous nous séparons un jour?», «Que se passe-t-il si l’un de nous deux est victime d’un accident ou devient invalide?» ou «Que faire si j’ai aussi des projets pour ma retraite?» Un simple contrôle de sa situation et une offre de conseil accessible à tout le monde doivent permettre à la campagne lancée par le secteur d’améliorer la couverture sociale dans l’agriculture indépendamment de la politique agricole et de prévenir autant que possible les soucis financiers à la suite de tristes coups du sort.
SP, le 12 octobre 2021.

Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

Conseil de saison

Le conseil de saison est désormais disponible toutes les deux semaines dès le mercredi après-midi avant l'édition. Son accès est réservé aux abonnés.

Voyages

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique