Logo

Suisse

Loup. Les éleveurs protègent leur bétail comme ils peuvent

Cette saison d’alpage est à nouveau sous haute tension dans le Jura vaudois et en France voisine, où les détenteurs de bétail bovin essaient de mettre en place des mesures de protection contre le loup.

André (à gauche), Romain (à droite) et Sébastien Vonlaufen espèrent passer cette saison d’alpage sans encombre après avoir subi deux pertes l’année dernière.L. Pillonel

Ludovic Pillonel

Ludovic Pillonel

20 juin 2024 à 14:46

Temps de lecture : 4 min

Depuis le 18 mai, date de la montée à l’alpage, André Vonlaufen a pris pour habitude de dormir au chalet de l’alpage de la Gentille-Vieille, sur la commune des Villedieu, en France voisine. C’est dans cet endroit isolé du Petit Risoud, proche de la vallée de Joux, que deux veaux de quinze mois ont péri sous les crocs des loups l’année dernière. «Les deux attaques ont eu lieu de nuit, le 13 et le 31 août. Lors de la seconde, l’animal a cassé deux clôtures et a été pourchassé puis coincé contre un mur, dans un angle du parc», explique celui qui a remis son exploitation à ses deux fils l’année dernière.

Après ces deux événements tragiques, André Vonlaufen a assuré une présence nocturne permanente sur place jusqu’à la descente du troupeau. «Je n’ai pas eu beaucoup d’heures de sommeil», avoue-t-il. Face à la menace des canidés, une trentaine de jeunes bovins ont été réunis dans un parc de nuit, à proximité du chalet, et un nombre équivalent d’animaux est redescendu prématurément à Vallorbe.

«Chaque fois que l’un de nous vient sur place, il ne sait pas ce qu’il va trouver», indique Romain Vonlaufen, l’un des deux fils d’André. Cette année, les intempéries n’ont pour l’instant pas permis d’utiliser le parc le soir venu mais le comportement du bétail n’a jusqu’ici pas été anormal.

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter