Logo

Cultures

Biofarm. Le marché réclame plus de blé bio

Acteur important dans la commercialisation des produits des Grandes cultures bios, Biofarm recommande d’ajuster la production à la demande. Le marché offre notamment des opportunités pour le blé.

La production de blé panifiable bio indigène ne couvre de loin pas l’intégralité de la demande.Agri

Vincent Gremaud

Vincent Gremaud

5 février 2024 à 14:35

Temps de lecture : 3 min

Même si Biofarm a pour objectif de fournir à ses producteurs le plus de constance possible, il est nécessaire de tenir compte des fluctuations du marché. Raison pour laquelle la coopérative émet chaque année ses recommandations pour les semis de printemps.

Céréales panifiables et alimentaires

Le marché actuel est surtout demandeur en blé tendre. "Coop avait annoncé vouloir n’utiliser que de la farine Bourgeon Suisse pour l’ensemble de ses pains bios d’ici 2027", rappelle Hans-Georg Kessler, responsable Grandes cultures et oléagineux et membre de la direction de Biofarm. "Récemment, j’ai discuté avec le responsable des achats des boulangeries industrielles de Coop. Pour finaliser leur transition, il leur manque entre 6000 et 8000 tonnes de blé bio indigène par an." Pour satisfaire cette demande, Biofarm salue le fait que bon nombre de ses fournisseurs ont privilégié le blé lors des derniers semis d’automne.

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter

Dans la même rubrique

Cultures

Récolte 2025. Recommandations de semis de Swiss Granum

Swiss Granum, en concertation avec les partenaires de la filière, publie des recommandations générales pour les semis pour la récolte 2025. Il existe un important potentiel de vente pour le blé fourrager, le maïs grain, le colza, le tournesol, le soja fourrager et la féverole.