Logo

Suisse

IP-Suisse Romandie. Valoriser les efforts des producteurs et élargir la gamme

Ces dernières années, la gamme de produits sous label s’est fortement élargie. L’effervescence des années Covid étant retombée, IP-Suisse doit lutter pour maintenir le niveau des primes versées aux producteurs.

L’équipe d’IP-Suisse Romandie est composée du gérant Jacques Demierre, de Noémie Schaad, de Nicole Frutig, de Stéphane Bütikofer, du président Joël Scheidegger et de Corine Burdet. Ils sont ici accompagnés d’Alexandre Bardet, responsable Production végétale et membre de la direction d’IP-Suisse (de g. à dr.).V. Gremaud

Vincent Gremaud

Vincent Gremaud

25 mars 2024 à 15:02, mis à jour à 15:04

Temps de lecture : 6 min

Ces cinq dernières années, les denrées alimentaires arborant la coccinelle d’IP-Suisse se sont diversifiées. L’organisation de producteurs a élargi sa gamme de produits avec, notamment, du sucre, des vins, des fruits, des légumes, ou des substituts de viande à base de protéagineux. "Aujourd’hui, notre défi majeur est de valoriser sur les marchés nos efforts en matière de durabilité et de biodiversité", a souligné Jacques Demierre, à l’occasion de l’assemblée générale d’IP-Suisse Romandie, dont il est le gérant. Ces assises se sont tenues le 15 mars 2024, à Sainte-Croix (VD), en présence d’une septantaine de membres.

Paysans pour des générations

Président d’IP-Suisse Romandie, Joël Scheidegger est revenu sur la grogne agricole qui a gagné toute l’Europe. "Je partage cette impression, parfois, de ne pas être compris par les 98 autres pourcents de la population, même si l’agriculture jouit d’un capital sympathie réel", a-t-il relevé, en insistant sur la nécessité de tendre encore plus la main aux consommateurs. "Ces derniers doivent aussi faire la part des choses dans leurs actes d’achats. Les fraises du mois de février disparaîtront des rayons si personne ne les achète."

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter

Dans la même rubrique

Suisse

Genève. Le local et le bio au cœur de la ville

Avec le lancement du magasin So. bio So. local, le Cercle des agriculteurs de Genève et environs (CAGE) entend rapprocher les produits genevois et le label GRTA de la population afin de contrecarrer la baisse de fréquentation des magasins de ferme.

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.