Logo

Suisse

Enseignement. Une année 2023 riche pour L’École à la ferme

Lundi 18 mars, le Centre de promotion du Grand Chasseral, à Sonceboz (JU), a constitué le cadre de l’assemblée générale de l’association romande L’École à la ferme.

Le Centre de promotion flambant neuf du Grand Chasseral à Sonceboz (JU) accueillait la rencontre romande de L’École à la ferme.C. Pape Juillard

Chantal Pape Juillard

Chantal Pape Juillard

22 mars 2024 à 16:10

Temps de lecture : 4 min

Depuis de nombreuses années, L’École à la ferme, un lieu d’enseignement extrascolaire pas comme les autres, propose un apprentissage et une expérience durable dans l’agriculture. Elle est constituée de sections cantonales qui proposent aux établissements scolaires l’accueil pédagogique d’enfants entre 4 et 15 ans dans des exploitations agréées.

La séance a débuté par un compte rendu indiquant le nombre croissant d’enfants ayant bénéficié du programme. C’est ainsi que l’année dernière, pas moins de 16 500 élèves ont été accueillis par les 78 prestataires romands. Ils étaient 12 700 en 2021 et 13 340 en 2022, a complété encore la présidente Alexandra Läderach. Cette dernière a ensuite, au nom de l’association, exprimé sa reconnaissance envers ses fidèles sponsors, parmi lesquels figurent Agora, Fenaco, la Fondation du Centre patronal et Prolait. Les comptes de l’année 2023 ont révélé un léger déficit de 612,55 francs. Au même chapitre, la présidente a annoncé un changement en ce qui concerne l’organe de révision: Sophie Boudry arrive au terme de son mandat de vérificatrice. Olivia Boutay est nommée vérificatrice suppléante. Alexandra Läderach, avec anticipation, a annoncé d’ores et déjà sa démission pour l’assemblée générale de l’an prochain. Elle a lancé un appel pour lui succéder et a donné également l’information qu’il sera opportun qu’un membre s’annonce pour représenter l’association au Forum national de l’École à la ferme.

Concours et formation

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter

Dans la même rubrique

Suisse

Genève. Le local et le bio au cœur de la ville

Avec le lancement du magasin So. bio So. local, le Cercle des agriculteurs de Genève et environs (CAGE) entend rapprocher les produits genevois et le label GRTA de la population afin de contrecarrer la baisse de fréquentation des magasins de ferme.

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.