Logo

Cultures

Pommes de terre. Une quantité réduite qui impose des mesures pour la future campagne

La disponibilité limitée des plants de pommes de terre préoccupe les acteurs du marché. Des adaptations devront être mises en œuvre à tous les échelons de la chaîne de valeur.

La production de plants de pommes de terre perd du terrain en Suisse depuis plusieurs années.
L. Pillonel

Ludovic Pillonel

Ludovic Pillonel

26 janvier 2024 à 00:00

Temps de lecture : 7 min

L’exercice 2024 ne commence pas sous les meilleurs auspices pour la branche des pommes de terre. En raison de la faible récolte de l’été dernier, du recul des surfaces cultivées et des contaminations par les maladies virales, l’offre en plants indigènes s’avère inférieure de près d’un tiers à la moyenne des dernières années. "Environ 16 300 tonnes de plants sont disponibles, pour une demande annuelle de 27 000 tonnes. On se retrouve dans une situation de pénurie extraordinaire", déclare Christian Bucher, directeur de Swisspatat. Le marché européen faisant face à la même problématique, l’interprofession s’attend à ce que 5 à 10% de plants manquent pendant la prochaine campagne.

Souplesse demandée

Dans ce contexte, Swisspatat demande à tous les acteurs de la chaîne de valeur de faire preuve de souplesse. Les producteurs qui disposeraient de quantités restantes après la plantation devront donc les remettre à d’autres exploitations. Afin d’optimiser la répartition sur les surfaces, il est aussi demandé de comptabiliser les tubercules pour 100 kg car beaucoup de lots en regroupent un nombre nettement plus élevé que l’année dernière. Autre directive: dans le but de cultiver autant de surfaces que possible, la distance de plantation doit être augmentée de 10 à 15% pour les variétés à frites, particulièrement concernées par cette pénurie. Quant aux partenaires de l’industrie, "ils se montreront conciliants lors de la prise en charge des tubercules de gros calibre à l’automne 2024".

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter

Dans la même rubrique

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.