Logo

Animaux

Élevage porcin. Les truies souffrent vite des températures élevées

Le groupe Perfectionnement en élevage porcin (PEP) a organisé une séance consacrée à la gestion du trou de l’été, cette période où les performances des truies baissent, à cause de la chaleur.

Alain Chambaz était l’intervenant principal de la séance du groupe PEP.V. Gremaud

Vincent Gremaud

Vincent Gremaud

30 mai 2024 à 00:01, mis à jour à 09:30

Temps de lecture : 3 min

Les éleveurs romands membres du groupe Perfectionnement en élevage porcin (PEP) se sont donné rendez-vous le vendredi 24 mai 2024 aux Établissements pénitentiaires de Bellechasse, à Sugiez (FR). Le thème du jour était consacré au stress thermique dont souffrent les truies ainsi qu’aux possibilités de le minimiser.

«Les porcs ne transpirent pas ou que très peu», a souligné Alain Chambaz, spécialiste en nutrition animale et responsable pour la Suisse romande de l’entreprise Vital. Pour éviter de voir leur propre température trop fortement augmenter lors de fortes chaleurs, les porcs n’ont donc que deux moyens: se rafraîchir par contact avec des surfaces froides et haleter.

La truie est une sportive d’élite, très sensible aux pics de chaleur.
La truie est une sportive d’élite, très sensible aux pics de chaleur.V. Gremaud

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter