Logo

Jeunes agriculteurs

Entretien. «La jeune génération peut bénéficier du facteur émotionnel»

La Suisse romande a lancé sa campagne contre l’initiative biodiversité jeudi dernier. Robin Philipona, agriculteur à Marsens (FR), et employé chez AgriFribourg, vivra sa première campagne de votation à la tête de la Commission des jeunes agriculteurs romands ainsi que des Jeunes agriculteurs fribourgeois. 

Robin Philipona (à dr.) va vivre sa première campagne de votation à la tête de la Commission des Jeunes agriculteurs romands.S. Montandon

Steve Montandon

Steve Montandon

24 juin 2024 à 10:50

Temps de lecture : 5 min

Quel regard portez-vous sur l’initiative biodiversité?

Cette initiative est dépourvue de sens et en marge du contexte économico-politique actuel. Les agriculteurs dédient aujourd’hui 19% de leurs surfaces à la promotion de la biodiversité alors que seuls 7% sont demandés par la Confédération. Les bonnes pratiques agricoles appliquées en Suisse permettent le maintien de la biodiversité et la préservation des ressources, tout en garantissant une certaine production. Cette initiative porte atteinte à la production alors que notre taux d’autoapprovisionnement est inférieur à 50%. Les denrées alimentaires importées ont un impact plus grand sur l’environnement. Les normes de production en vigueur à l’étranger s’avèrent moins strictes et les émissions de gaz à effet de serre engendrées par les transports alourdissent leur bilan carbone. De plus, réduire la production de denrées alimentaires, d’énergies renouvelables et de bois alors que les pays d’Europe se réarment et tendent vers l’autosuffisance serait un choix totalement irresponsable de notre part.

Pensez-vous que les jeunes agriculteurs sont plus sensibles aux thématiques comme la biodiversité et le climat? Si oui, pourquoi sont-ils tout de même contre l’initiative?

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter

Dans la même rubrique