Logo

Cultures

Vin. Vendange 2023, une excellente cuvée en vue

La récolte 2023 a atteint 101 millions de litres de vin, soit quelque deux millions de litres de plus qu’en 2022 et 11 millions de litres de plus que la moyenne des dix dernières années.

Le contexte avant et pendant les vendanges a été exceptionnel, réunissant absence de pluie et atmosphère tempérée ou chaude.Agri

Office fédéral de l'agriculture

Office fédéral de l'agriculture

22 février 2024 à 09:57

Temps de lecture : 2 min

La production suisse de vin en 2023 a atteint 101 millions de litres et la vendange a augmenté de 2% par rapport à 2022. La Suisse romande a enregistré une augmentation de 1,5% pour un total de 79,5 millions de litres. La Suisse alémanique a enregistré une augmentation de près de 4% avec un volume de 16,5 millions de litres. Enfin, en Suisse italienne (Tessin et Mesolcina), la production enregistre un léger recul (-1%) avec un total de 4,9 millions de litres. En 2023, la surface totale du vignoble suisse recouvrait 14 569 hectares, soit 37 hectares de moins qu’en 2022 (-0,3%).

L’été chaud et sec de 2023 a été bénéfique pour la vigne, autant pour la lutte contre les maladies que pour la maturation du raisin. L’année 2023 a été toutefois marquée par l’apparition du mildiou début juin localement sur inflorescences. Ici et là, en fonction de la sensibilité des variétés, l’oïdium a été également virulent. Les bonnes conditions météorologiques par la suite ont été favorables à la santé de la vigne.

L’année 2023 a également été caractérisée par une absence quasiment totale de gel printanier. Des épisodes de grêle vers la fin de juillet ont entraîné localement des pertes de rendement pouvant être importantes. Le végétal s’est par contre bien rétabli grâce à des conditions météorologiques favorables. Si la sécheresse et la chaleur ont exercé une pression sur les vignes, les systèmes d’irrigation ont permis de réduire l’impact sur la croissance des baies. Le contexte avant et pendant les vendanges a été en général exceptionnel, réunissant une absence de pluie et une atmosphère tempérée ou chaude.

Dans la même rubrique

Cultures

Production biologique. Tirer parti de la culture herbagère

Le respect du label Bio Bourgeon nécessite une surface minimale d’herbe sur le domaine, ainsi que l’achat exclusif de fourrages issus d’une exploitation Bourgeon Suisse. Même sans activité d’élevage, la production de fourrages occasionne de grandes possibilités de revente.