Logo

Cultures

Valais. Mesures de lutte contre le scarabée japonais

L’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) ordonne des mesures d’enrayement contre les scarabées Japonais (Popillia japonica) dans le Haut-Valais. Il a défini à cet effet une zone infestée et une zone tampon.

Toute personne qui voit des scarabées japonais est tenue de les signaler au SCAiStock

(COMM.)

(COMM.)

31 mai 2024 à 11:30, mis à jour à 11:37

Temps de lecture : 3 min

Des scarabées japonais ayant été repérés sur le versant sud du Simplon, l’Office fédéral de l’agriculture a émis en mars 2024 une décision de portée générale afin d’empêcher la propagation de ce ravageur, avise un communiqué de presse du Canton du Valais, le 31 mai 2024. La décision définit une zone infestée sur le territoire des communes de Simplon et de Zwischenbergen et une zone tampon qui comprend le territoire des communes de Baltschieder (territoire communal au sud d’Ausserberg), de Bister, de Bitsch, de Brig-Glis, d’Eggerberg, de Lalden, de Mörel-Filet, de Naters (territoire communal en dessous de 2200 m), de Ried-Brig, de Riederalp, de Termen, de Viège et de Visperterminen.

Des mesures d’enrayement ont été ordonnées dans ces zones. Il s’agit d’interdictions et de restrictions qui ont pour but d’éviter que le scarabée japonais ne se propage davantage en Valais. Elles concernent le déplacement du compost, des déchets verts, de terre provenant de la couche superficielle du sol, des rouleaux de gazon, des plantes en pot ainsi que des plantes racinées dans la terre et le nettoyage des appareils et véhicules utilisés pour les travaux du sol ou avec de la terre. Les milieux concernés ont été avisés par écrit et lors d’une réunion d’information. Le respect des mesures fait l’objet de contrôles. Les dispositions pénales de la loi sur l’agriculture s’appliquent.

Dans la zone infestée, le Service cantonal de l’agriculture (SCA) poursuivra et intensifiera cet été l’enrayement du coléoptère au moyen de pièges à phéromones. Une surveillance est mise en place dans la zone tampon. Depuis 2019, une surveillance cantonale du territoire est effectuée sur mandat de la Confédération pour la détection précoce du scarabée japonais. Elle sera également intensifiée en 2024, notamment le long de l’axe du Grand-Saint-Bernard. Toute personne qui voit des scarabées japonais est tenue de les signaler au SCA au moyen d’un formulaire en ligne. Ce formulaire et toutes les informations importantes concernant le scarabée japonais ainsi que sur la zone infestée et la zone tampon sont disponibles en ligne sur le site internet du SCA (Protection des végétaux > Scarabée japonais).

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.