Logo

Suisse

Prométerre. «Nous voulons redonner une liberté entrepreneuriale aux agriculteurs»

Directeur de Prométerre depuis le 1er janvier 2024, Martin Pidoux a pris la mesure du paquebot à piloter. Premières impressions, projets et ambitions, il répond à nos questions en toute sincérité.

Martin Pidoux, directeur de Prométerre, voit dans la future politique alimentaire l’occasion de replacer l’agriculture au cœur de sa mission de produire de la nourriture.K. Etter

Karine Etter

Karine Etter

23 mai 2024 à 10:00

Temps de lecture : 13 min

Vous avez passé le cap des 100 jours dans votre nouvelle fonction de directeur de Prométerre. Quelles sont vos premières impressions?

J’ai ressenti de la part du personnel de Prométerre et de ses filiales une grande motivation et beaucoup d’engagement pour la cause agricole à laquelle la grande majorité s’identifie. Tous les services ont envie d’œuvrer au mieux pour les familles paysannes vaudoises. Il y a une énergie positive au sein de l’entreprise qui donne envie de s’impliquer. J’ai reçu un bon accueil. Certes, j’ai aussi perçu des attentes mais nimbées de confiance et de soutien. J’ai la conviction que les gens sont prêts à avancer avec moi.

Et au niveau du terrain, comment se sont passés vos contacts avec les agriculteurs?

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter


  • Propos recueillis par Karine Etter

Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.