Logo

C’est la vie

Martin Krebs. Une vente directe inspirante

Martin Krebs révolutionne le domaine de la vente directe en proposant à chaque visiteur une expérience inédite mêlant découverte, détente, convivialité et réflexion. Ce travail est le fruit d’un entrepreneur généreux et dynamique, qui s’engage à offrir bien plus qu’une expérience d’achat traditionnelle.

Les fleurs préférées de Martin Krebs sont les tulipes, les pivoines et les dahlias.A. Piguet

Anaïs Piguet

Anaïs Piguet

14 mai 2024 à 14:38

Temps de lecture : 5 min

Dès l’arrivée, le regard se pose immédiatement sur le couple plongé dans la tâche des semis. Leurs gestes coordonnés révèlent une complicité profonde, illuminée par une affection évidente entre eux. Le regard bienveillant que Martin Krebs pose sur sa femme dévoile la tendresse et le charme qui émanent de cet homme. L’agriculteur de formation initiale grandit dans le district du Lac, à Barberêche (FR). «C’est mon frère qui a repris la ferme familiale», révèle-t-il. «Nous étions une fratrie de trois enfants et j’étais le second», ajoute-t-il avec un sourire empreint de souvenirs. Son attrait pour les plantes le pousse à entamer une deuxième formation. «J’ai effectué la formation d’horticulteur à Marcelin, dans la langue de l’amour», partage-t-il avec un rire très communicatif. Fort de nouvelles capacités, d’une maîtrise solide du français, le dynamique Fribourgeois fait ses premiers pas dans une entreprise de travaux pour tiers. Huit ans plus tard, il acquiert entièrement la propriété.

« Je m’inspire de l’actualité pour sélectionner une thématique porteuse d’un message universel »

Quatre ans après cela, il devient ouvrier agricole au Selfpick de Schiffenen, un domaine situé sur le versant opposé de son enfance. «Le prochain point important est mon mariage avec Annemarie en 2002», partage avec tendresse l’entrepreneur romantique. Pour une raison aussi soudaine qu’inattendue, l’employeur de ce papa de quatre enfants lui propose de lui vendre le domaine. «Le temps de réflexion était extrêmement court», se remémore-t-il avec émotion. «Je suis devenu propriétaire le 1er novembre 2009», ajoute-t-il de façon très précise.

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter


Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.