Logo

Animaux

Marché. En mars, un prix du lait B en chute libre et des déductions à la pelle

Le secteur laitier a connu quelques remous ce premier trimestre 2024. La paie du lait a donc été particulièrement basse en mars. La faute notamment au segment B et à des déductions salées.


Pauline Clerc

Pauline Clerc

7 juin 2024 à 00:00

Temps de lecture : 7 min

Le niveau des prix du lait en Suisse au début de 2024 est inférieur à celui de l’année précédente. Pour le lait de centrale conventionnel, la baisse est un peu plus marquée que la moyenne pour tous les types de lait. Dans son rapport du mardi 28 mai 2024, les Producteurs suisses de lait (PSL) informent qu’en mars, le prix standardisé producteur (PSP 180 000), qui comprend le supplément pour le lait commercialisé de 5 ct, se montait à 62,39 ct par kg. Il marque une baisse de 1,36 ct par rapport à février 2024 et une diminution de 4,88 ct par rapport à l’année dernière.

Les chiffres de l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG), qui reposent sur des calculs différents, observent la même tendance (voir le graphique ci-dessus). La baisse est due en partie à la diminution du prix A. Les données de l’OFAG montrent aussi que le segment B a continué sa chute, creusant encore l’écart.

Prix du lait de centrale (en centime)
Prix du lait de centrale (en centime)OFAG

Cet article vous intéresse ?

Abonnez-vous dès maintenant pour accéder à tous nos articles et médias.

Les bonnes raisons de s’abonner

  • Accès illimité aux contenus réservés aux abonnés

  • Accès au journal numérique dès 5h

  • Livraison à domicile chaque vendredi


Déjà abonné(e) ? Se connecter


Gestion des cookies

Ce site utilise des cookies afin d'améliorer votre expérience. Vous pouvez personnaliser l'utilisation des cookies à l'aide du bouton ci-dessous.