Menu
 

Commentaire du marché 38

 

Un prix indicatif trop bas


Le prix indicatif des veaux maigres a été baissé trop tôt à l’automne. Il s’ensuit un écart avec les prix réels.

 

Au cours de l’année, les prix effectifs communiqués par les annonceurs de la Fédération des producteurs suisses de lait (FPSL) ont dépassé le prix indicatif d’en moyenne 1,20 fr. pour les veaux de la catégorie AA et de 0,75 fr. pour les veaux de la catégorie A, soit une différence de respectivement 11% et 15%.
 
Au printemps, les prix indicatifs ont été revus à la hausse trop tard, et à l’automne ils ont été baissés trop tôt, d’où un tel écart avec les prix réels. Actuellement, bien que l’offre soit légèrement en hausse, la demande est satisfaisante et il n’y a pas lieu de baisser le prix indicatif.
 
Pour servir correctement de repère, ce dernier devrait être plus élevé et plus proche des prix effectifs. Nous allons encore nous engager dans ce sens dans les semaines et mois à venir.

Le prix indicatif des veaux maigres est fixé chaque semaine par trois groupes: commerçants, engraisseurs et exploitations de naissance. Depuis mars 2018, les prix sont adaptés à chaque fois de 30 ct lorsque deux des trois groupes consentent à une modification, et non plus par consensus.
 
Les prix effectifs annoncés par les producteurs de lait sont une information précieuse sur laquelle les exploitations de naissance peuvent s’appuyer pour formuler leur demande.

Fédération des producteurs suisses de lait (FPSL), 20 septembre 2018

 

E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison


 

Le Conseil de saison est publié en ligne toutes les deux semaines, le mercredi. L'accès est réservé à nos abonnés.

Voyages

Bâle et son terroir


Du 17 au 19 octobre 2018, les lecteurs-voyageurs d'Agri sont invités à découvrir l'agriculture du canton de Bâle dont l'emblème est le cerisier. Un pays de contraste où productions céréalière, viticole, fruitière et élevage se côtoient et où se fabriquent les fameux Läckerli et la Feldschlössen.

Pour en savoir plus...


Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique