Menu

Vignerons vaudois solidaires des cafés-restaurants



Les vignerons et encaveurs vaudois sont en faveur d'un soutien financier aux cafetiers-restaurateurs et aux tenanciers d'œnothèque. La fermeture des établissements publics engendre en effet un manque à gagner important pour la filière vitivinicole. 

Depuis le 4 novembre dernier et pour une durée indéterminée, les établissements publics vaudois sont fermés suite à la décision de l’autorité cantonale. Après la fermeture du printemps, ils sont à nouveau contraints dans leur liberté de commerce pour cause de pandémie, alors qu'ils réalisent une partie importante de leur chiffre d'affaires les mois de fin d’année, s'inquiète la Fédération vaudoise des vignerons (FVV). Pour les milieux vitivinicoles, c’est également une situation difficile puisqu'ils perdent une clientèle importante. En conséquence, cette période sera également préjudiciable à leurs revenus.
 
La FVV a indiqué dans un communiqué qu'elle ne minimisait pas les risques liés au coronavirus. Elle demande toutefois d’évaluer objectivement les avantages face aux inconvénients d’une fermeture généralisée, car les effets économiques négatifs dans les milieux de la restauration risquent d’être gigantesques. Ces effets pourraient être disproportionnés en comparaison au risque d’infection, si l’on considère la mise en œuvre sérieuse du plan de protection par les membres de GastroVaud depuis la réouverture au printemps, estime la FVV. Il n’est pas prouvé en outre que les établissements publics – lorsque les gestes barrières et mesures sanitaires sont respectés – sont des lieux de contamination à surveiller davantage que les milieux strictement privés. 

Selon le principe de «qui décide, paie», les vignerons vaudois se disent solidaires avec les milieux des cafés-restaurants pour qu’un soutien suffisant à fonds perdus permette aux tenanciers d'ouvrir à nouveau dès que possible. C’est un élément déterminant pour les vignerons et encaveurs, car un restaurateur qui disparaît, c’est souvent un client perdu sur le marché suisse du vin très concurrentiel avec les vins importés qui eux, restent vendus majoritairement en grande distribution. 

Les vignerons vaudois se disent très reconnaissants et remercient vivement le Conseil d’Etat vaudois d’avoir lancé le programme WelQome et de permettre son prolongement prochainement. Ce programme aide activement bon nombre de vignerons et d’encaveurs. "Nous pensons cependant à tous les viticulteurs, livreurs de raisins ronds à une coopérative ou à un négociant qui eux, ne bénéficient pas d’aides directes comme nous l’avions demandé au Conseil d’Etat", conclut la FVV. 
SP, le 19 novembre 2020



Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

Voyages

Malgré cette période difficile, Agri ne baisse pas les bras et propose à nouveau une série de voyages pour l'année qui vient, dont certains reportés de 2020. Cliquez ici pour un premier aperçu

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique