Menu

Un soutien à l’Initiative sur l'élevage intensif



Le comité de l’Association des petits paysans soutient l’Initiative sur l’élevage intensif. Selon lui, la Suisse doit continuer à miser sur un élevage fermier avec un nombre d’animaux clairement limité et un meilleur bien-être des animaux (image d'illustration Pixabay). 

 

Car ce n’est qu’ainsi que la qualité de nos aliments et la protection des ressources naturelles seront garanties à l’avenir. Le contre-projet du Conseil fédéral écarte des composantes clés de l’initiative et n’offre donc pas de véritable alternative.

 

L’Association des petits paysans dit oui à l’Initiative sur l’élevage intensif. Elle se réjouit que le Conseil fédéral ait élaboré un contre-projet. Malheureusement, le contre-projet ne contient pas certains éléments centraux de l’initiative, comme par exemple la taille des troupeaux ou la réglementation des produits d’origine animale importés. L’Initiative sur l’élevage intensif va dans la bonne direction car des exigences élevées relatives au bien-être animal sont une garantie pour la qualité de nos aliments et contribuent à ménager les ressources naturelles.

 

Le contre-projet aide surtout les grands distributeurs

Avec le contre-projet, le Conseil fédéral propose un régime obligatoire des programmes de bien-être des animaux SST et SRPA. Cela impliquerait que la participation actuelle à ces programmes éthologiques, et donc les prestations des paysannes et paysans en matière de bien-être animal, ne serait plus indemnisée par les paiements directs.

 

Dans le même temps, le Conseil fédéral ne veut pas prendre en compte la question de la détention animale au niveau des produits importés. Les paysannes et paysans de Suisse seraient alors doublement pénalisés et seuls les grands distributeurs en profiteraient grâce aux importations de viande à bas prix toujours possibles.

 

De plus, le contre-projet ne réglemente pas la taille du troupeau par unité d’élevage, c’est-à-dire le nombre d’animaux dans un groupe ou la limite supérieure d’animaux par exploitation. Pourtant, la taille du troupeau est un facteur décisif pour le bien-être des animaux. En raison de ces manques, le contre-projet ne représente pas une alternative à l’initiative.

SP, 18 novembre 2020


Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

Voyages

Malgré cette période difficile, Agri ne baisse pas les bras et propose à nouveau une série de voyages pour l'année qui vient, dont certains reportés de 2020. Cliquez ici pour un premier aperçu

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique