Menu

Prix indicatifs: les producteurs de céréales réagissent



La Fédération suisse des producteurs de céréales (FSPC) était partie prenante lors des négociations de prix indicatifs pour les céréales panifiables le 28 juin. Suite à la publication des résultats par swiss granum, de nombreuses réactions de producteurs se sont faites entendre. La FSPC tient à préciser certains éléments (photo SP).

Les prix des céréales panifiables sont négociés chaque année avant la récolte et après les céréales fourragères, rappelle d'abord le communiqué de la FSPC publié mercredi 29 juin. Si les discussions ont été calmes ces dernières années, la situation était nettement moins stable cette fois. Le compromis trouvé pour les céréales fourragères avec les producteurs de volailles et de porcs a eu des répercussions négatives dans les négociations pour les panifiables.
 
Frais à la hausse
Au début des discussions, les revendications des producteurs ont été clairement annoncées, avec la nécessité de couvrir les frais de production en forte augmentation cette année. Une revendication initiale d’une hausse de 8 francs par décitonne a ainsi été déposée.

Les meuniers ont également fait part de leurs revendications, à un tout autre niveau de prix. Les représentants de la FSPC se sont au final retrouvés dans une position inconfortable, face à une délégation des transformateurs qui ne voyaient de possibilité de récupérer des prix plus élevés sur le marché de la farine. Le seul choix qui restait était soit de se positionner pour le compromis publié, soit de ne pas avoir de prix indicatifs.

Lors de toute négociation, une analyse du risque doit être effectuée. L’analyse des producteurs a mis en évidence le fait qu’une absence de prix indicatifs pour cette récolte était particulièrement dangereuse, notamment car les prix internationaux sont en train de chuter et que les conditions de commercialisation de la récolte à venir n’auraient pas été assez solides.
 
Engagement de la FSPC
En contrepartie de ces prix indicatifs insuffisants, la FSPC a demandé l’organisation d’une négociation supplémentaire en septembre, afin de renégocier des prix «après-récolte». En fonction de la récolte (quantité et qualité), les prix indicatifs négociés devront être atteints, voire dépassés.

La FSPC se dit consciente des enjeux pour les producteurs et s’engage pour des conditions cadre les meilleures possibles. L'organisation assure que tout sera mis en œuvre pour que les prix finaux de la récolte 2022 garantissent une production suffisante en Suisse, à des prix rémunérateurs.
SP, le 29 juin 2022.

Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

Conseil de saison

Le conseil de saison est accessible en ligne aux abonnés toutes les deux semaines dès le mercredi.

Voyages

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique