Menu

Nouvelle ambassadrice des métiers de la terre



La nouvelle campagne d’image «Paysans suisses», qui place les agricultrices et agriculteurs du pays au cœur de l’événement, présente dès aujourd’hui sa nouvelle ambassadrice romande en la personne de Madeleine Mercier. La jeune œnologue exploite avec ses parents un domaine viticole sur les collines de Sierre, en Valais (photo agence AGIR).
 
Grâce notamment aux vidéos diffusées sur le site www.agriculture.ch, et aux affiches placardées sur les murs des villes, le public peut découvrir, depuis quelques mois déjà, les nombreux métiers de l’agriculture suisse à travers celles et ceux qui les exercent avec passion et professionnalisme, explique un article de l'agence Agir, du 7 janvier 2019.

Ainsi, en Suisse romande, après Tècle Lachat (Courcelon/JU), Pascal Rossy (La Chaux/VD), Johan Viret (Villars-Tiercelin/VD), Sara et Laurent Vulliamy (Goumoens-la-Ville/VD), c’est au tour de la viticultrice et œnologue valaisanne Madeleine Mercier d’entrer en scène. La campagne d’image «Paysans suisses» est placée sous l’égide de la communication de base de l’Union suisse des paysans.

De la Californie aux collines de Sierre
Madeleine Mercier est ce qu’on appelle une enfant de la balle. Elle a grandi au milieu des ceps de vigne et joué à cache-cache entre les cuves et les barriques. Elle dit d’ailleurs que sa passion du vin date de sa plus tendre enfance. Ses parents, explique-t-elle, ont fondé l’entreprise familiale: Denis Mercier vigneron-encaveur. Elle représente donc la deuxième génération à travailler la vigne et élever le vin. Le domaine familial est situé sur les collines de Sierre (VS), dont celle de Pradegg où se situe le Château Mercier. «Mon diplôme d’œnologue en poche, j’ai voyagé. Je suis allée en Californie pendant 6 mois et c’est là vraiment que ma passion est devenue encore plus forte», explique Madeleine Mercier qui œuvre sur le domaine familial depuis 2012.

Echange d’expériences
«Pour faire un vin d’exception, il faut un raisin exceptionnel, souligne l’œnologue qui se plaît à évoquer les différents aspects du métier de vigneron-encaveur. Il y a bien sûr les vendanges, mais il y a aussi tout le travail qui se fait au cours de l’année, par exemple la taille de la vigne en hiver, la vinification. Mes parents ont commencé en 1995, avec les premières barriques. C’est un contenant qui permet au vin de respirer, d’évoluer et cela amène aussi un léger caractère boisé.»
Et Madeleine Mercier de confier que le contact avec les clients est très important aussi. D’ailleurs, si la dégustation est une expérience sensorielle, elle est aussi l’occasion pour elle et ses parents de partager des expériences. «Mon métier est très polyvalent, mais ce que je préfère est d’être à l’extérieur et de travailler en contact avec la nature tout en contribuant à façonner un joli paysage», conclue-t-elle.

L'affiche de Madeleine Mercier sera flanquée du slogan: «Notre savoir-faire familial se bonifie aussi avec le temps.» Des vidéos au sujet des acteurs de la campagne sont disponibles sur
 
Agir, le 7 janvier 2019


Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

Le Conseil de saison est disponible, toutes les deux semaines, dès le mercredi avant publication sur notre site internet pour les abonnés.

Voyages

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique