Menu

Les Suisses rejettent l'initiative à 63,7%



Les Suisses rejettent l'initiative contre le mitage du territoire avec 63,7% de non. Les initiants refusent de parler d'une campagne manquée, les opposants critiquent leur impatience et tous misent sur la mise en oeuvre de la loi sur l'aménagement du territoire.

Les résultats définitifs vont tous dans le même sens dimanche. Aucun canton n'a soutenu le texte. Le Valais, Haut-Valais en tête, a été le plus virulent avec 78,7% de "non". Les Vaudois refusent le texte à 62,9%, les Jurassiens à 61,6%. A Neuchâtel, le refus se limite à 53,8%. A Genève, le "non" l'emporte par 52,68% après dépouillement de 95% des voix.

Un clivage entre grandes villes et campagne se dessine. Genève, Lausanne, Neuchâtel, La Chaux-de-Fonds, Fribourg et Bienne ont soutenu l'initiative.

Outre-Sarine, seules de petites communes ou des quartiers en ont fait de même et dans tous les cantons hormis Bâle-Ville (53,5%) et Schaffhouse (59,4%), au moins six votants sur dix ont glissé un bulletin négatif dans l'urne. Le rejet le plus massif vient d'Obwald (75,8%) de Nidwald (75,7%) et de Schwyz (73,8%). Les plus mesurés sont les Schaffhousois avec 59,4% de "non".

Ce résultat n'est pas une surprise. D'abord favorables au texte, les sondages ont tourné à son désavantage au fil de la campagne. Les opposants ont convaincu que la révision de la loi sur l'aménagement du territoire votée en 2013 suffisait pour contrer le mitage et qu'il ne fallait pas entraver une mise en oeuvre compliquée. Ils ont aussi agité le spectre d'une hausse des loyers.

Initiants un peu isolés
Pour le coprésident des Jeunes Verts, Kevin Morisod, il est trop tôt pour parler d'une "campagne manquée". "Les discussions autour de l'initiative vont nourrir les débats sur la nouvelle loi sur l'aménagement du territoire, précise le jeune vert. L'initiative contre le mitage aura toutefois eu trop d'opposants pour s'imposer."

Les Jeunes Verts se sont retrouvés un peu isolés pour défendre leur texte. Le PS a toutefois regretté à l'issue de la votation ce rejet par le peuple. Le conseiller national Thomas Hardegger (PS/ZH) a lui relevé des lacunes dans la loi sur l'aménagement du territoire.

Pour le conseiller national Thomas Egger (PDC/VS), dans le comité des opposants, ce net refus démontre une fois de plus que l'électorat ne veut plus d'initiatives radicales qui ne peuvent pas être mises en oeuvre. "La loi sur l'aménagement du territoire tente déjà de freiner l'étalement urbain", a ajouté M. Egger. Toutefois, "il y aura une énorme bataille avec les communes lorsqu'il s'agira de dézoner les zones à bâtir ", prévient-il.

Il est clair que les Suisses veulent lutter contre le mitage du territoire pour maintenir la qualité de vie dans le pays, souligne le conseiller national Jacques Bourgeois, directeur de l'Union suisse des paysans (USP). L'initiative aurait figé le développement économique du pays.

Pression des Vert'libéraux
Les Vert'libéraux saluent le rejet de l'initiative. Toutefois, le rejet du texte des Jeunes Verts ne doit pas être interprété comme un encouragement à la poursuite de la politique actuelle. Si la loi sur l'aménagement du territoire continue à être mise en oeuvre de manière insuffisante et si sa révision n'apporte pas les mesures nécessaires en dehors de la zone à bâtir, les Verts'libéraux soutiendront une autre initiative plus efficace.

Le PLR se dit pour sa part ravi que le "suractivisme" du PS et des Verts se soit heurté à une nette opposition. Après le rejet de cette initiative "contre-productive", ses élus vont analyser si de nouvelles mesures sont vraiment nécessaires et efficaces.

Pour le conseiller national PLR Christian Wasserfallen, les Jeunes Verts ont commis une erreur en omettant les réserves de terrain à bâtir se trouvent surtout en zones vertes. Une autre faute est que le zonage aurait dû aussi être fait dans les régions périphériques.

L'UDC se réjouit de l'échec de "ce projet excessif" qui "n'apportait aucune solution valable", dans un communiqué. Pour parti, la seule solution viable contre le mitage passe par une réduction de l'immigration durable, qui, en agglomération, améliorerait la qualité de vie.
 

ATS, le 11 février 2019


Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

 

Le conseil de saison est accessible, pour les abonnés, dès le mercredi précédant la parution.

Voyages

Croisière en Hollande

 

Du 19 au 26 juin. Goûter les charmes d'une croisière sur l'Ijsselmeer, dans l'un des plus grands lacs des Pays-Bas.

Pour en savoir plus...


Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique