Menu

Le secteur agroalimentaire dévoile sa vision



L’Association suisse pour un secteur agroalimentaire (ASSAF)  fort a présenté sa vision future sur le site d’Agropôle à Molondin. Les producteurs et transformateurs alimentaires veulent travailler ensemble pour relever les défis et concevoir l’avenir de manière autodéterminé.

Les attentes des consommateurs et de la population relatives au contenu de l’assiette sont diverses, parfois contradictoires. Les nombreuses initiatives populaires sur le sujet de l’alimentation, de l’eau potable et des animaux prouvent un intérêt grandissant à débattre de ces questions. Les producteurs et transformateurs alimentaires font partie de la solution future. Ils souhaitent concevoir les conditions cadre de manière autodéterminée pour répondre aux besoins des consommateurs. Ce sont les conclusions du processus stratégique entrepris par l’ASSAF et ses membres dans le cadre de la vision du secteur agroalimentaire 2030, précise le communiqué de presse de l'ASSAF du 9 juillet 2018.
 
Se préparer à un futur différent 
L’ASSAF rappelle que le secteur agroalimentaire est essentiel pour la place économique suisse. Au sens large, ce secteur englobe plus de 600'000 emplois et génère un chiffre d’affaire de 80 milliards de francs. De plus, l’agriculture fournit de nombreuses prestations immatérielles, pour le patrimoine culturel, culinaire et pour le tourisme.
Dans 12 ans, le monde aura changé. Il s’agit de préparer maintenant des conditions cadre dans lesquelles les entreprises et exploitations évolueront d’ici là. A Berne, l’administration et le Conseil fédéral préparent la politique agricole PA22+. Le moment est donc opportun pour communiquer la vision future du secteur agroalimentaire.
 
Pas seulement des produits de niche
C’est grâce à des conditions cadre attractives que les entreprises et exploitations contribueront à une part essentielle de l’approvisionnement de la société en denrées alimentaires. Pour l’ASSAF, la vision d’avenir est une production agroalimentaire moderne, professionnelle et diversifiée. Une spécialisation de toute l’agriculture suisse sur quelques produits de niche n’est pas judicieuse car elle n’offre pas la résilience nécessaire pour garantir la sécurité alimentaire. Pour des denrées alimentaires sensibles, une protection à la frontière adaptée permettra une stratégie d’avenir basée sur la valeur ajoutée, dans un environnement de coûts suisse.
 
La vision du secteur agroalimentaire 2030 est disponible ici.
SP, le 9 juillet 2018 

Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison


 

Le Conseil de saison est publié en ligne toutes les deux semaines, le mercredi. L'accès est réservé à nos abonnés.

Voyages

Bâle et son terroir


Du 17 au 19 octobre 2018, les lecteurs-voyageurs d'Agri sont invités à découvrir l'agriculture du canton de Bâle dont l'emblème est le cerisier. Un pays de contraste où productions céréalière, viticole, fruitière et élevage se côtoient et où se fabriquent les fameux Läckerli et la Feldschlössen.

Pour en savoir plus...


Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique