Menu

Le prix du lait qualifié de "quasi stable"



Dans le bulletin du marché de mai, l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) présente une analyse du prix du lait à la production depuis l’année 2016 qui porte sur la période de janvier à avril.
 
La comparaison, avertit l’OFAG dans un communiqué publié mercredi 19 juin, est essentiellement faite par rapport à 2019, année à partir de laquelle la Confédération verse aux producteurs un supplément pour le lait commercialisé, mesure d’accompagnement relative à la suppression des contributions à l’exportation pour les produits agricoles transformés.

À partir du mois de janvier 2019, l’OFAG explique que les prix du lait à la production sont publiés, d’une part, sans inclure le supplément pour le lait commercialisé et, d’autre part, avec le supplément pour le lait commercialisé inclus. Dès janvier 2019, le prix du lait à la production avec le supplément pour le lait commercialisé inclus est utilisé pour la comparaison avec les périodes précédentes. Ainsi, le supplément pour le lait commercialisé s’élève à 4.5 ct./kg.

Léger recul par rapport à 2018
L’observation du prix à la production de l’ensemble du lait suisse durant la période de janvier à avril montre un léger recul en 2019, comparativement à 2018 (-0,8% ou -0.52 à 61.57 ct./kg). Si le prix à la production a reculé pour tous les types de lait conventionnel observés, il a en revanche progressé pour le lait bio (+0,6% à 79.23 ct./kg).
 
Outre la méthode de production, l’étude fait ressortir que le genre de transformation influence également le prix payé aux producteurs. Le prix du lait à la production est resté quasi stable pour le lait transformé en fromage (0,4% ou -0.25 à 65.59ct./kg). Quant au lait de centrale, son prix a enregistré la plus importante baisse (-1,4% ou -0.81 à 55.48 ct./kg). Durant la période sous revue, le prix payé aux producteurs pour le lait destiné aux fromageries artisanales est resté quasi stable (-0,3% ou -0.23 ct./kg), s’établissant à 71.59 ct./kg, soit 16,11 centimes de plus que le prix du lait de centrale.
  
Une hausse en début d'année
De janvier à avril 2019, le prix à la production de l’ensemble du lait suisse a enregistré une hausse de 3,1% par rapport à la même période de 2017. Par rapport à 2016, la progression est de 2,5%. Durant la période sous observation, l’étude démontre que le prix du lait de centrale et celui du lait transformé en fromage ont enregistré en 2019 des valeurs supérieures à celles des années 2016 et 2017. Et les prix de ces deux types de lait ont atteint leur plus haut niveau en 2018. Quant au lait bio, son prix a affiché une hausse continue depuis 2016, atteignant sa valeur la plus élevée en 2019. 
 
L’analyse précise encore que la mesure d’accompagnement relative à la suppression des contributions à l’exportation pour les produits agricoles transformés et son effet sur le prix du lait à la production ne peuvent pas encore être évalués. Cette analyse basée sur les quatre premiers mois de l’année en cours permet toutefois de montrer que le léger recul du prix du lait par rapport à 2018 se situe dans la marge de fluctuation régulière. Elle montre par ailleurs que les prix du lait payés aux producteurs durant la période de janvier à avril 2019 sont supérieurs à ceux de la même période des années 2016 et 2017, précise encore l'OFAG dans son communiqué.
OFAG, le 19 juin 2019


Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

 

Le conseil de saison est accessible toutes les deux semaines, pour les abonnés, dès le mercredi précédant la parution.

Voyages

Bientôt le programme des voyages 2020.

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique