Menu

La valeur ajoutée de l'agriculture suisse progresse



L'agriculture suisse devrait générer en 2019 une valeur ajoutée brute de 4,2 milliards de francs, en hausse de 2,1% par rapport à 2018. La situation s'est améliorée sur le marché du porc et les récoltes en fourrages et en céréales sont meilleures qu'en 2018 (photo Pixabay). Lire ci-dessous le commentaire de l'Union suisse des paysans (USP).

En comparaison avec l'année 2018 exceptionnelle, la production fruitière présente en revanche un recul, a indiqué mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS). De plus, les coûts de production augmentent encore. Ces premières estimations pour l'année en cours se basent sur les comptes économiques de l'agriculture établis par l?OFS.

Sur cette base, l'Office fédéral de la statistique (OFS) s'attend à ce que la production totale de l'agriculture suisse s'élève à 11 milliards de francs en 2019, en croissance de 2,9% au regard de 2018. Les dépenses en consommation intermédiaire (fourrages, énergie, engrais, entretien et réparations) se montent à 6,8 milliards (+3,4%).

Hausse de la productivité
La valeur ajoutée brute, qui correspond à la valeur de production moins la consommation intermédiaire, atteint ainsi près de 4,2 milliards de francs, en progression de 2,1% entre 2018 et 2019.

En 2019 et selon les premières estimations, le volume de travail recule de 1% par rapport à 2018. La productivité du travail, mesurée par le rapport entre la valeur ajoutée brute (aux prix constants de 2010) et le volume de travail total fourni dans l'agriculture, progresse ainsi de 3,7% entre 2018 et 2019.

Depuis 2000, le volume de travail dans l'agriculture suisse s'est fortement réduit. Il a diminué de 26%, tandis que la productivité du travail a augmenté de plus de 31%.
ATS, le 8 octobre 2019.

----------------------------------------------------
Le communiqué de l'USP

Bonne nouvelle: le revenu agricole affiche une légère hausse
En 2018 et en 2019, le revenu agricole a augmenté. Il s’agit là d’une très bonne nouvelle, qui s’est d’ailleurs fait longtemps attendre. Le gouffre béant qui sépare le revenu agricole de celui des autres branches n’en est pas pour autant comblé.

Personne n’est près d’oublier de sitôt l’année 2018 et sa longue période de sécheresse estivale. Nombre d’exploitations d’élevage ont connu une pénurie de fourrages et ont dû en acheter au prix fort. Néanmoins, l’irrigation a permis à certaines exploitations maraîchères, fruitières et des cultures des champs d’obtenir des rendements respectables. Le soleil et la chaleur se sont également révélés bénéfiques pour la qualité. Au final, le revenu agricole de 2018 affiche une hausse dans l’ensemble de l’agriculture.

Selon les dernières estimations de l’Office fédéral de la statistique, la valeur ajoutée brute devrait cette année encore connaître une hausse (+2,1 %), faisant ainsi passer la production agricole totale à 11,0 milliards de francs. Les conséquences négatives qu’ont pu avoir sur les cultures les caprices de la météo (précipitations et vagues de froid au printemps, périodes de sécheresse prolongées en été) sont restées limitées au bout du compte. En 2019, la plupart des prix des produits agricoles d’origine tant animale que végétale affichent un niveau un peu plus élevé qu’auparavant. Bien que le coût des intrants ait lui aussi augmenté (+3,4 %), le revenu agricole s’améliore cette année pour la deuxième fois consécutive (+2,9 %). Il s’agit là d’une très bonne nouvelle, qui s’est d’ailleurs fait longtemps attendre.
 
Le besoin de rattrapage reste important. La comparaison des revenus moyens obtenus dans l’agriculture montre qu’ils sont environ de deux tiers moins élevés que ceux des salariés actifs dans les secteurs secondaire et tertiaire. Cette différence est particulièrement marquée dans les régions des collines et de montagne.
SP, le 8 octobre 2019.

Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

 

Le conseil de saison est accessible toutes les deux semaines, pour les abonnés, dès le mercredi précédant la parution.

Voyages

Bientôt le programme des voyages 2020.

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique