Menu

La rousserolle verderolle est l'oiseau de l'année 2023



Elue oiseau de l'année 2023 par Birdlife Suisse, la rousserolle verderolle est une virtuose du chant, qui de prime abord semble plutôt discrète. Pour favoriser l’espèce, il faut restaurer ses habitats dans le cadre d'une infrastructure écologique fonctionnelle et les assurer à long terme (photo: DR).

La rousserolle verderolle est un passereau gris-brun, un peu plus petit qu'un moineau. Pourtant, son chant remarquable permet de la reconnaître de loin. C'est surtout au crépuscule et la nuit qu'elle émet un flot presque ininterrompu de sons sifflés et cliquetants, entrecoupés de brillantes imitations d’autres espèces d’oiseaux (plus de 200 espèces différentes ont été répertoriées). Elle ne se limite pas aux chants d’oiseaux qu’elle apprend dans notre pays, mais imite également des espèces du sud-est de l’Afrique qu’elle a entendues dans ses quartiers d’hiver et lors de sa migration. Cette richesse d’imitation est unique dans l’avifaune européenne.

Hôte estival discret
La rousserolle verderolle ne revient de ses quartiers d’hiver africains qu’à mi- ou fin mai, ce qui en fait l’un des arrivants les plus tardifs de l’avifaune locale. Lors de ses migrations, elle parcourt deux fois par an une distance d'environ 10'000 kilomètres. Une fois arrivée en Suisse, elle colonise les milieux humides à la végétation dense et niche volontiers dans les talus de fossés et les zones d'atterrissement des lacs. Elle se déplace habilement dans les hautes herbes, les roseaux et les buissons de saules, tout en restant généralement bien cachée. La rousserolle verderolle se nourrit d'insectes qu'elle capture dans la végétation dense. Son nid est construit dans une végétation structurée verticalement avec suffisamment de feuilles et de ramifications transversales. 

Énorme diminution des habitats
Ces 150 dernières années, plus de 90% des zones humides de Suisse ont été drainées et détruites. Les parties plutôt sèches des marais ont été transformées en terres cultivées. Les ruisseaux et les fossés ont été asséchés ou mis sous terre et les buissons ont été arrachés. En dehors des zones protégées, la rousserolle verderolle ne trouve pratiquement plus de sites de nidification appropriés. Comme les talus de fossés sont souvent fauchés beaucoup trop tôt, de nombreuses nichées de rousserolles verderolles sont en outre détruites.

L'infrastructure écologique comme voie d'avenir 
La plupart des rousserolles verderolles vivent aujourd’hui dans des zones humides protégées, comme des bas-marais ou des zones alluviales d’importance nationale. Pour assurer la survie à long terme de la rousserolle verderolle et des autres espèces des zones humides, il faut agrandir les sites existants et délimiter d'autres surfaces protégées dans le cadre de l'infrastructure écologique. Les zones humides détruites doivent être partiellement restaurées. Les zones nouvellement créées, tout comme les aires centrales existantes, doivent être maintenues en bon état, afin de préserver à long terme la qualité pour la rousserolle verderolle et les autres espèces menacées de cet habitat.
Communiqué de Birdlife Suisse, le 24 novembre 2022

Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

Conseil de saison

Le conseil de saison est suspendu pendant la saison hivernale et reprendra en mars 2023.

Voyages

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique