Menu

La pratique du fauchage ne serait pas un problème



La protection des insectes ne serait pas mise en danger par la pratique du fauchage, selon le Conseil fédéral. Le gouvernement ne verrait, en outre, pas de raison d'étendre les mesures pour contrer la disparition en masse de ces animaux, indique un communiqué de l'agence ATS, le 12 mars 2019 (photo d'illustration, Agri).
 
La pratique actuelle de fauchage des prairies n'est pas un problème pour la protection des insectes, assure le Conseil fédéral. Toutes les surfaces ne sont en effet pas fauchées en même temps. Le Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) répondait mardi aux questions des conseillers nationaux Aline Trede (Verts/BE), Bernhard Guhl (PBD/AG) et Alice Glauser (UDC/VD).

La première s'inquiète du fauchage presque simultané des prairies extensives à partir du 15 juin, qui prive les insectes de fleurs et donc de nourriture. Selon le DEFR, le processus s'étale sur plusieurs semaines selon l'altitude de la surface concernée. Les prairies extensives et peu intensives sont ainsi fauchées à partir du 15 juin en zone de plaine, à partir du 1er juillet dans certaines zones de montagne et à partir du 15 juillet dans les autres.

Réseaux écologiques
Dans le cadre des réseaux écologiques, plusieurs mesures sont en outre mises en place par les agriculteurs, poursuit le DEFR: pourcentages de prairie non fauchés et non pâturés toute l'année, fauchage échelonné de parcelles adjacentes, ou encore report du fauchage de plusieurs semaines en fonction des espèces présentes dans la prairie.

Enfin, plusieurs mesures régionales encouragent la diversité des types d'herbages - et donc des dates du fauchage - et des types de surface.

Rôle des pollinisateurs
Partant du constat de l'Agroscope selon lequel l'agriculture suisse produit un rendement annuel de 350 millions de francs uniquement grâce à la pollinisation par les abeilles, Bernard Guhl et Alice Glauser demandent s'il ne faudrait pas renforcer rapidement les mesures pour contrer leur disparition.

La Confédération prend déjà des mesures en ce sens, répond le DEFR. 414 millions de francs ont notamment été versés en 2017 sous forme de paiements directs pour la promotion de la biodiversité. 50 millions de francs sont également alloués aux cantons dans le cadre des conventions-programmes qui permettent de soutenir des mesures pour l'amélioration des habitats.

Dans le cadre de la révision de la PA 22+, le Conseil fédéral propose d'améliorer l'efficacité de ces mesures. La Confédération soutient par ailleurs différents programmes de monitorage sur les insectes, qui permettent de tirer certaines conclusions sur leurs populations.
 ATS, le 12 mars 2019
 


Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

 

Le conseil de saison est accessible, pour les abonnés, dès le mercredi précédant la parution.

Voyages

Croisière en Hollande

 

Du 19 au 26 juin. Goûter les charmes d'une croisière sur l'Ijsselmeer, dans l'un des plus grands lacs des Pays-Bas.

Pour en savoir plus...


Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique