Menu

La CER-N vote en faveur de l'initiative parlementaire



La Commission de l’économie et des redevances du Conseil national (CER-N) soutient l’initiative parlementaire déposée par sa commission sœur. Le texte constitue une réponse aux initiatives visant les produits phytosanitaires. L’Union suisse des paysans applaudit la décision de la CER-N (Illustration: SP). 

Aujourd’hui, la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national (CER-N) a débattu de l’initiative parlementaire «Réduire le risque de l’utilisation de pesticides». L’Union suisse des paysans (USP) est ravie que la commission soutienne ce projet. Celui-ci prévoit avant tout de réduire de 50% d’ici à 2027 les risques auxquels sont exposés les eaux de surface, l’eau potable et les habitats proches de l’état naturel à cause de l’utilisation de produits phytosanitaires, et, partant, de garantir une mise en œuvre contraignante des objectifs définis dans le Plan d’action Produits phytosanitaires.
 
La réglementation proposée pour l’usage des produits phytosanitaires et des biocides en dehors du secteur agricole constitue un élément positif. De plus, la CER-N a soutenu deux demandes visant à optimiser l’efficacité des stations d’épuration des eaux usées et, partant, à améliorer la qualité des eaux. Il est ainsi aussi tenu compte d’autres sources de pollution.

Les décisions de la CER-N apportent une réponse crédible aux deux initiatives populaires «Pour une eau potable propre» et «Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse». Trop extrêmes, ces deux initiatives ne tiennent pas du tout compte de la demande réelle. Leur acceptation affaiblirait de manière considérable l’approvisionnement indigène en denrées alimentaires, ferait grimper en flèche les prix pour les consommateurs, et mettrait en danger de nombreux emplois dans les secteurs en amont et en aval de l’agriculture.
 
À l’inverse, l’initiative parlementaire permet d’optimiser de façon ciblée l’utilisation des produits phytosanitaires et d’en réduire les effets négatifs sur l’environnement. Une conception appropriée permettra d’atteindre ces objectifs sans nuire à l’approvisionnement de la population en produits de la région et sans devoir se rabattre sur les importations. Le secteur agricole soutient aussi le fait que cette initiative veut améliorer la transparence dans l’utilisation des produits phytosanitaires.

En abordant la réduction des risques découlant de l’utilisation des produits phytosanitaires et la question des excédents d’éléments fertilisants, l’initiative parlementaire traite des points prioritaires de la politique agricole. Elle introduit ainsi une marge de manœuvre pour suspendre la PA22+, car la pression de procéder à des délibérations hâtives n’a alors plus lieu d’être. L’USP espère que le Conseil national suivra la décision de la CER-N et que, par conséquent, il apportera la réponse définitive aux deux initiatives radicales et dommageables avant la votation.
USP, 14 octobre 2020

Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

Le Conseil de saison est disponible, toutes les deux semaines, dès le mercredi avant publication sur notre site internet pour les abonnés.

Voyages

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique