Menu

L'agroforesterie au service du climat



L’agroforesterie associe sur une même surface agriculture et utilisation des arbres. La mise en place de systèmes agroforestiers sur environ 9% de la surface agricole européenne permettrait ainsi de compenser jusqu’à 43% des émissions de gaz à effet de serre du secteur agricole. Des spécialistes d’Agroscope, en collaboration avec des partenaires internationaux, sont arrivés à cette conclusion (photo Agri).

En raison du changement climatique, on en demande toujours plus aux agriculteurs. Ils devraient en même temps réduire les émissions de gaz à effet de serre et produire davantage, commente un communiqué publié par Agroscope mardi 10 septembre.
 
Une étude européenne
Ce grand écart exige des adaptations et des innovations que les systèmes agroforestiers modernes peuvent amener. Dans le cadre du projet européen Agforward (www.agforward.eu), des spécialistes d’Agroscope ont recherché dans toute l’Europe des zones présentant des déficits environnementaux qui pourraient profiter de systèmes agroforestiers. L’agroforesterie recèle en effet un grand potentiel en termes de protection du climat et de l’environnement. Les arbres stockent le carbone, réduisent l’érosion des sols et les pertes de nitrates. Ils offrent des habitats à de nombreuses espèces animales et favorisent notamment les pollinisateurs et les auxiliaires.

Régions en déficit environnemental
Dans le cadre d’un projet de recherche européen, Agroscope et ses partenaires sont arrivés à la conclusion qu’un quart des surfaces agricoles européennes ne présentait pratiquement pas de déficits environnementaux. Par contre, près de 9% affichaient d’énormes déficits. Il s’agissait notamment des régions suivantes:
  • Zones de cultures intensives du nord-ouest de la France, du nord et du sud-ouest de l’Italie, du centre de l’Espagne, du Danemark, de la Grèce ainsi que de l’est de la Roumanie,
  • Régions herbagères du Danemark et de Grande-Bretagne.

S’il l’on mettait en place des systèmes agroforestiers uniquement sur ces 9% de surfaces agricoles, on pourrait déjà compenser jusqu’à 43% des émissions de gaz à effet de serre du secteur agricole en Europe, tout en poursuivant la production de denrées alimentaires et de fourrages.
 
Longue tradition en Suisse
Les vergers haute tige, les châtaigneraies ou encore les pâturages boisés font depuis longtemps partie du paysage suisse. Aujourd’hui, ces systèmes agroforestiers font leur retour aussi bien dans les grandes cultures que dans les exploitations d’élevage. Les combinaisons sont multiples:
  • Grandes cultures en rotation avec des arbres fruitiers sauvages pour la production de bois précieux
  • Cultures maraîchères avec des arbres fruitiers pour la production de fruits de table et de fruits à cidre
  • Élevage de poules en plein air associé à des noyers

Les agriculteurs bénéficient ainsi:
  •     D’une plus large palette de produits commercialisables
  •     De davantage de pollinisateurs et d’auxiliaires
  •     D’une réduction de l’érosion et des pertes de nitrates
  •     D’une contribution active à la protection du climat
  •     De paiements pour des prestations environnementales dans le domaine de la biodiversité et de la protection du climat 

En Suisse également, il serait possible de réduire régionalement des déficits environnementaux apparus dans l’agriculture grâce à des systèmes agroforestiers modernes. Des informations sur les déficits, la répartition régionale et les solutions adaptées sont téléchargeables sous le lien www.agroscope.ch/agroforesterie.
SP, le 10 septembre 2019.
 

Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

 

Le conseil de saison est accessible toutes les deux semaines, pour les abonnés, dès le mercredi précédant la parution.

Voyages

Escapade au Val d'Aoste

  

Du 16 au 18 octobre. Profiter d'une escapade de 3 jours dans la vallée d'Aoste, avec au menu découvertes culinaires et agricoles, dépaysement et plongée dans l’histoire et la géographie de cette région frontalière énigmatique.

Pour en savoir plus...


Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique