Menu

Emmi a augmenté son chiffre d'affaires en 2017



"Emmi a connu un second semestre 2017 impressionnant. La croissance des ventes de fromages dans la division Amériques et les progrès réalisés dans les activités liées aux desserts ont contribué à atténuer la pression sur les importations et les prix en Suisse", relève le directeur général, Urs Riedener, cité dans le communiqué diffusé jeudi.

La croissance organique, corrigée des effets de change et acquisitions, est de 0,5%. Les prévisions allant de -1% à 0% publiées en août ont été dépassées, a précisé le numéro un suisse des produits laitiers.

En Suisse, le chiffre d'affaires a toutefois subi un recul de 0,6% à 1,73 milliard de francs. La pression sur les prix n'a pas faibli, ajoute le groupe. L'effet de prix était en effet de -0,7% et l'effet de volume de 0,1%.

Pression sur les prix
La bonne tenue du second semestre a permis de compenser dans une large mesure les pertes sur les six premiers mois de l'année. C'est l'une des conséquences du renforcement du commerce de détail suisse. Considéré sur l'ensemble de l'année, le commerce de détail a affiché des ventes stables, alors qu'au milieu de l'année, il évoluait encore en territoire négatif à hauteur de 1%, explique Emmi.

La forte pression persistante sur les importations et les prix a principalement pesé sur les segments fromages et fromages frais. Par rapport à 2016, la hausse des importations de fromage depuis l'étranger s'est élevée à 4,2% en 2017. Dans les produits laitiers (lait, crème, beurre), les chiffres d'affaires sont restés largement stables dans l'ensemble.

De son côté, la division Amériques, qui englobe les Etats-Unis, le Canada et le Chili, mais également la Tunisie, l'Espagne (sans Lácteos Caprinos), la France et le Mexique, a progressé de 9,7% à 949,8 millions de francs. La croissance organique est de 4,1%.

Ventes réjouissantes en Tunisie
Le développement positif du chiffre d'affaires organique est en particulier attribuable à l'évolution réjouissante des ventes en Tunisie et aux Etats-Unis. Les yogourts, les desserts et le lait vendus en Tunisie sous la marque Vitalait ont généré une hausse significative.

Aux Etats-Unis, les fromages au lait de vache et de chèvre fabriqués localement ont enregistré un développement réjouissant.
En Espagne, les ventes d'Emmi Caffè Latte ont progressé. La bataille des prix a pesé sur le chiffre d'affaires des yogourts des propres marques en Espagne et des fromages en France.

Dans la division Europe, le chiffre d'affaires s'est élevé à 564,1 millions de francs, en hausse de 8,7%. Au niveau organique, c'est-à-dire corrigé des effets de change et des acquisitions, les ventes ont progressé de 0,8%.

Dans le sillage d'un 1er semestre décevant, l'entreprise tablait sur un recul du chiffre d'affaires compris entre -3% et -1%. Les facteurs décisifs du revirement de tendance positif ont été la croissance des ventes de la laiterie Gläserne Molkerei et d'AVH Dairy (principalement le lait de chèvre en poudre) ainsi que la stabilisation des activités du segment Desserts.

Prévisions de bénéfice confirmées
Dans la division Global Trade, le chiffre d'affaires a reculé de 0,3% (-9,7% en terme organique) à 119,7 millions de francs. Ce segment comprend principalement les ventes directes depuis la Suisse à des clients sur les marchés dans lesquels Emmi ne possède pas de société propre. Il s'agit entre autres des marchés asiatiques et d'Europe de l'Est, de la plupart des pays sud-américains et de la péninsule arabique.

Emmi confirme par ailleurs ses prévisions de bénéfice pour l'année 2017. Le résultat net avait progressé de 16,7% en 2016 à 140,3 millions de francs. En août, le groupe avait déclaré s'attendre à un résultat opérationnel (EBIT) de 195 à 205 millions de francs et à une marge bénéficiaire nette comprise entre 4% et 4,5%. Les résultats détaillés seront publiés le 5 mars.
ATS, 8 février 2018

Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison



Dernier conseil de saison, 25 octobre. La rubrique reprendra au printemps; accès réservé aux abonnés.

Voyages

Brochure PA 14-17

Politique agricole 2014-2017

Agri et l’OFAG proposent en libre accès un document PDF regroupant la série «Dossier PA 2014-2017» publiée du 1er novembre 2013 au 2 mai 2014.

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

Boutique