Menu

Cheptel porcin suisse en bonne santé



L’état de santé du cheptel porcin suisse suivi par Suisag peut être évalué de très bon pour l’année 2019. Ces informations ressortent d’un rapport établi par Suisag à l’attention de l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV).

La santé animale est une notion centrale dans la détention d’animaux de rente et est également un sujet de discussions sociales. Des atteintes de la santé animale peuvent avoir des effets négatifs sur le bien-être des animaux et la sécurité alimentaire. En outre, elle influence la productivité agricole et possède ainsi une valeur économique significative.

Au vu de la forte pertinence de la thématique, la Confédération et les Cantons favorisent la constitution et le maintien de cheptels porcins sains et rentables. C’est sur cette base que Suisag exploite un service sanitaire porcin (SSP). Le SSP soutient la détention respectueuse des animaux ainsi que la production alimentaire de qualité en conseillant les exploitations membres de manière ciblée. Au cours de ces dernières années, la couverture de l’ensemble du cheptel par les prestations de base du SSP est stable à légèrement à la hausse. Elle se situe à 80% pour l’élevage et à près de 60% pour l’engraissement.

Suisag a établi un nouveau rapport sur la santé animale du cheptel porcin en Suisse pour l’année 2019, à l’attention de l’OSAV. Le rapport se base notamment sur l’évaluation des données de santé saisies par le SSP dans le cadre du conseil des exploitations. Avec la banque de données SSP, Suisag dispose – et de loin – de la plus grande collecte de données dans le domaine de la santé porcine des 15 dernières années. Il s’agit de protocoles comportant un grand nombre de facteurs relevés directement à l‘exploitation, de résultats de diagnostic ainsi que du trafic des animaux. Les données sont utilisées pour le conseil des exploitations, des clarifications épidémiologiques et l’octroi de statuts SSP aux exploitations.

Le rapport de l’année 2019 montre que l’état de santé des cheptels suivis par le SSP peut être considéré de très bon. Actuellement, aucune action urgente n‘est nécessaire. L’absence de problèmes importants démontre l’efficacité des activités du SSP, notamment également du programme de base.

A l’avenir, les défis en rapport avec la santé porcine consistent en la prise de conscience, la sensibilisation et la prévoyance concernant différentes maladies comme par exemple la peste porcine africaine (PPA), la fièvre aphteuse ou la pneumonie enzootique (PE).
 
Cela est également démontré par le cas actuel de l’épizootie SDRP dans le canton de Neuchâtel. Le sujet de la biosécurité joue un rôle important en la matière. Par le développement d’un outil général de biosécurité et le feu de signalisation PPA Suisse, Suisag participe de manière active aux diverses assistances pour optimiser la biosécurité dans les exploitations porcines suisses.

Les tendances environnementales actuelles montrent que le SSP gagnera en importance à l’avenir. La couverture de surface élevée des prestations du SSP jouent un rôle décisif. Le complément au programme de base du SSP, le nouveau programme de santé SuisSano pour l’optimisation et la réduction de l’emploi d’antibiotiques dans la détention porcine suisse - qui affiche actuellement une forte augmentation des membres - est très important.
 
En outre, le conseil global des exploitations en rapport avec la santé, la détention, la génétique ainsi que l’insémination artificielle gagnera de plus en plus en importance. Le SSP, en tant que part de Suisag, répond à ces exigences de façon optimale.

Le rapport sur la santé du cheptel porcin suisse 2019 peut être téléchargé sous https://www.suisag.ch/fr/service/documents
Suisag, le 22 mai 2020

Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

 

Le Conseil de saison est disponible dès le mercredi avant publication sur notre site internet pour les abonnés.  

Voyages

De la Géorgie au Pérou, Agri propose trois voyages dès la fin de l'été, de quoi rêver! Inscrivez-vous jusqu'au 30 juin pour celui de la Géorgie.

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique