Menu

Bio-Agri et Bio-Vino, c'est parti!



Frank Siffert, président du comité d'organisation de Bio-Agri et Bio-Vino, a mené la partie officielle de la plus grande foire suisse consacrée à l'agriculture biologique, ce matin vendredi 11 mai, à Grange-Verney (Moudon). Il a salué les représentants des autorités communales moudonnoises, vaudoises et de l'Office fédéral de l'agriculture. "Je remercie le canton de Vaud pour son engagement dans la promotion et le développement de la production biologique, de même que pour notre fête."
 
La syndique de Moudon Carole Pico a exprimé la fierté de la localité broyarde d'accueillir la manifestation qui est passée d'un statut romand à une dimension nationale, devenue "la plus grande foire bio de Suisse", prête à recevoir 25'000 visiteurs sur 3 jours.
Pour Christian Pidoux, directeur d'Agrilogie, l'agriculture biologique répond à une stratégie de marché de plus en plus ancrée dans la politique agricole suisse. Le bio permet de répondre à une demande croissante des consommateurs et exploite la possibilité de créer de la valeur ajoutée bénéfique aux producteurs. Avec un verger bio à Marcelin et 7 ha de cultures bio à Grange-Verney, Agrilogie se donne les moyens d'offrir des formations qui suivent cette évolution. Une nouvelle classe 100% bio sera ouverte à la rentrée 2019.
 
Bernard Belk, sous-directeur de l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG), a relevé que la consommation de produits biologiques a doublé en dix ans. "Autrefois produits de niche, les aliments bio sont désormais sur toutes les tables." Près de 13% des exploitations agricoles suisses sont bio, un chiffre en constante progression, et 1 ha sur 7 est cultivé en mode bio. "Pour le producteur, le bio représente une possibilité de plus-value souvent significative, le lait bio par exemple est payé 25% de plus qu'en conventionnel." Le sous-directeur de l'office ajoute que la plus-value n'est pas qu'économique: "C'est aussi une plus-value pour l'environnement."
 
Urs Brändli, président de Bio Suisse, a souligné que le bio ne doit pas se laisser emporter par son succès actuel. "Nous devons être transparents afin d'intégrer les nouveaux producteurs bio sur des marchés porteurs, il faut que les producteurs sachent où il y a des besoins." Et d'ajouter: "C'est aussi notre responsabilité de contribuer à convaincre de nouveaux clients et à élargir le panel de consommateurs achetant des produits bio."
 
Le président de Bio Suisse n'a pas eu le temps de finir son discours. Il s'est fait kidnapper par les Brigands du Jorat, heureux de perturber la partie officielle par une touche de folklore local. Et de réclamer pour rançon quelques bonnes bouteilles de vins. En attendant le versement de ce tribut pour récupérer "l'Urs zurichois", Cédric Chezeaux, président de Bio Vaud, a évoqué son cheminement personnel d'agriculteur conventionnel à bio. "Je souhaite bon vent à cette ère de changement vers plus de nature."
 
La foire bio se poursuit jusqu'à dimanche 17 heures. Les invités d’honneur sont la biodynamie avec le label de renommée mondiale Demeter et les vignerons des Grisons. Bio-Vino, le premier salon suisse des vins bio, est animé par 40 vignerons venus de toute la Suisse pour faire déguster leurs crus. Durant trois jours, professionnels et publics pourront se rencontrer, suivre conférences et animations, découvrir animaux, machines, artisanats et produits. Il y a plus de 70 conférences au programme et même un film en avant-première.
Karine Etter, 11 mai 2018
 
 
 
 
 
 

Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison


 

Le Conseil de saison est publié en ligne toutes les deux semaines, le mercredi. L'accès est réservé à nos abonnés.

Voyages

Cap Vert


Du 29 novembre au 9 décembre, Agri vous emmène dans l'archipel du Cap Vert, situé dans l'Atlantique au large du Sénégal. Essentiellement composée de pêcheurs et d’agriculteurs, cette communauté métissée, malmenée par la misère et les famines, s’est pourtant forgé une histoire originale. On se réjouit de découvrir ces vignobles, plantations de café et autres cultures où le visiteur, et spécialement le visiteur-agriculteur, n’est jamais un étranger.

Pour en savoir plus...


Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique