Menu

Bilan 2018 pour les Laiteries Réunies de Genève



Dans un contexte toujours difficile marqué par la crise laitière et une concurrence exacerbée, le Groupe Laiteries Réunies boucle 2018 avec un chiffre d’affaires de - 1.75 %. La tendance de certains fournisseurs de vendre directement aux clients explique ce léger recul.

L’effectif en personnel s’établit à 337 personnes, en augmentation de 1.8% du fait de la reprise de la société Fromages Chaudron SA. La crise laitière, qui perdure depuis 2014, a entraîné plusieurs cessations d’activité de producteurs, relate un communiqué de presse de la firme, le 28 mars 2019.

«Le tourisme d’achat des consommateurs suisses à l’étranger pénalise nos ventes et la concurrence toujours plus agressive impacte nos marges. La reprise de la société valaisanne Fromages Chaudron SA contribue à relancer nos ventes de produits laitiers et carnés en Suisse romande», indique la direction générale du groupe

Malgré un marché en stagnation, le fromager Val d’Arve SA progresse en volume et Nutrifrais SA maintient ses positions. Le lait sous label Genève Région Terre Avenir (GRTA) poursuit son développement.

Le négoce se défend bien
Dans un environnement très concurrentiel, Vivadis SA voit sa principale activité, la gastronomie, progresser de 5%. La priorité est donnée à la rentabilité plutôt qu’à la croissance. Les ventes auprès des hôtels, restaurants et cafés progressent avec un assortiment ciblé de produits laitiers frais, un vaste réseau de distribution, un service de dépannage pour toute la Suisse romande et une possibilité de retrait de la marchandise «à quai».
 
Vivadis assure des livraisons groupées de produits frais et surgelés en Suisse romande sous 24 heures. Grâce à l’efficacité de son service télévente, de ses équipes commerciales et des trois tournées de distribution «à la chine», Vivadis maintient son leadership en Suisse romande.

Un secteur carné à la pointe de l’innovation
Les ventes et volumes produits par Del Maître ont légèrement progressé en 2018, en dépit de la persistance du tourisme d’achat, notamment dans le commerce de détail où les écarts de prix aux consommateurs sont toujours aussi conséquents.
 
Une politique commerciale offensive a permis de développer les ventes dans tous les secteurs de la distribution. La répercussion des augmentations de prix des matières premières reste absolument vitale pour assurer la pérennité de notre secteur carné. Les synergies entre Del Maître et Maître Boucher se sont renforcées en 2018 avec, à la clé, l’acquisition de nouveaux clients et marchés. Cette stratégie gagnante sera poursuivie en 2019.

La logistique s’adapte
En 2018, la stratégie d’accompagner les clients et les grandes marques suisses et internationales de l’alimentaire dans leur évolution sur le marché suisse a porté ses fruits. Fort de ce succès, le groupe a installé sur son site, à Bannwil (BE), une nouvelle ligne d’emballage pour le co-packing, précise la direction.

La modernisation de la production de froid, l’installation d’éclairages à LED et l’agrandissement du parc photovoltaïque sont autant d'initiatives qui concourent à limiter l'impact environnemental du groupe.
SP, le 28 mars 2019 

Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

 

Le dernier Conseil de saison est paru dans notre édition du 25 octobre. Il sera de retour au printemps 2020. 

Voyages

Du printemps à l'automne, de la Géorgie au Pérou, Agri propose quatre voyages en 2020, de quoi rêver! (Le voyage à Chypre a été annulé).

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique