Menu

Une année 2017 contrastée pour l’agriculture romande



Réunis à Martigny, les délégués d’AGORA ont fait le point sur une année 2017 qui en aura vraiment fait voir de toutes les couleurs. Ils ont également débattu des futurs défis que devra affronter l’agriculture romande.

Comme le veut une tradition bien établie, les 3A, AGRI, AGIR et AGORA, ont organisé le même jour et au même endroit leurs assemblées respectives. Cette année, c’est la ville de Martigny qui a été choisie comme cadre de la journée et l’assemblée des délégués d’AGORA a eu l’honneur de compter parmi les différents intervenants Christophe Darbellay, Conseiller d’Etat mais également ancien directeur d’AGORA.

L’Assemblée a été l’occasion de revenir sur une année 2017 particulièrement contrastée avec les deux terribles épisodes de gel de printemps entrainant des pertes de récoltes importantes pour l’arboriculture et la viticulture en particuliers mais également des productions record pour d’autres cultures. Au sujet de l’épisode de gel, le travail de fonds suisse, dont AGORA assure le secrétariat romand, ainsi que des cantons fortement touchés a été salué. Si l’année agricole 2017 a connu des extrêmes, il en a été de même en matière de politique agricole. Ainsi, l’impressionnant soutien de la population en faveur de la sécurité alimentaire, situé à près de 90% en Suisse romande, a malheureusement laissé place à l’incompréhension face à certaines volontés du Conseil fédéral en matière de politique commerciale ou de recherche agricole.

Alors que l’année 2017 a été riche, il ne devrait pas en être autrement à l’avenir. En effet, plusieurs votations populaires concerneront l’agriculture ces prochaines années. Parmi les différents objets déposés à la Chancellerie fédérale, l’initiative «Eau potable propre pour tous» préoccupe particulièrement AGORA car son acceptation représenterait une modification complète de la pratique agricole. Ainsi, alors que son texte stigmatise l’agriculture, il ne s’attaque pas uniquement aux produits phytosanitaires mais également aux antibiotiques et aux fourrages. Dans ce contexte-là, l’importance de garder une profession agricole unie a été soulignée.

Enfin, au niveau statutaire, le comité d’AGORA a connu un changement puisque les délégués y ont élu le nouveau président d’AgriJura, Nicolas Pape. Ce dernier succède à Philippe Jeannerat qui y avait siégé durant huit ans dont quatre en tant que président. L’engagement et la qualité du travail de Philippe Jeannerat durant toutes ces années ont été soulignés.
AGORA, 13 avril 2018

Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison


 

Les interventions de désherbage se terminent maintenant et reprendront au printemps, notre rubrique "Conseil de saison" aussi.  

Voyages

Ténérife et Gomera

Du 30 mars au 6 avril. Inscrivez-vous au prochain voyage Agri et découvrez deux îles remarquables de l'archipel des Canaries, Ténérife et Gomera, avec leurs secrets et leur beauté.

Pour en savoir plus...


Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique