Menu
 

Un tracteur, deux clés, deux compteurs


Deux agriculteurs jurassiens ont décidé de faire le pas de partager leur tracteur. Ils se répartissent les frais en fonction du nombre d’heures d’utilisation de chacun.


ag_07_dossier_tracteur


Dans le but de réduire leurs coûts de production, Michel Monnerat, 55 ans, et Philippe Loriol, 38 ans, tous deux agriculteurs à Courfaivre (JU), partagent la propriété d’une dizaine de machines. «Cela fait une trentaine d’années que j’ai des machines en commun avec le père de Philippe, qui a depuis repris leur exploitation», indique Michel Monnerat.

En 2015, ils ont décidé de passer la vitesse supérieure en achetant ensemble un tracteur de 160 CV. «Séparément, un tel achat ne se justifiait sur aucune de nos deux exploitations. Mais ensemble, cela devenait envisageable», explique Philippe Loriol.

Avec des vaches allaitantes, des grandes cultures et une surface agricole utile comprise entre 36 et 40 hectares, les exploitations des deux Jurassiens présentent de nombreuses similitudes. Toutes deux font également partie de la Coopérative d’utilisation de matériel agricole (CUMA) de Courfaivre. La CUMA dispose de machines nécessitant une puissance de tracteur importante. C’est aussi cela qui a motivé l’achat d’un tel véhicule.

«Nous voulions un tracteur équipé d’une transmission à variation continue. Nous avons demandé trois offres, pour trois marques différentes», relève Michel Monnerat. Au final, leur choix se portera sur un Fendt Vario 516. La renommée de la marque allemande et la proximité de l’agence GVS Agrar à Bassecourt se sont révélées déterminantes. Les acheteurs ont profité de la hausse du franc en 2015 pour acheter un tracteur neuf, avec les options de leurs choix, moins cher que le modèle de démonstration.

Un décompte des frais
Michel Monnerat et Philippe Loriol sont tous deux propriétaires à 50% de leur nouveau tracteur. Pour toutes les charges imputables à ce véhicule, ils établissent un décompte annuel. Chacun apporte les pièces justificatives concernant les frais de carburant, d’assurance, d’entretien et de réparation. Le total est ensuite réparti entre les deux partenaires proportionnellement à leur nombre d’heures d’utilisation respective du tracteur.

Et pour connaître précisément l’utilisation de chacun en limitant les contraintes administratives, Philippe Loriol et Michel Monnerat ont fait installer un deuxième compteur sur leur tracteur. Relié à un cylindre supplémentaire, ce compteur additionnel mesure le temps d’utilisation de l’engin lorsque celui-ci a été démarré avec l’une des deux clés du tracteur. Le compteur principal du véhicule mesure naturellement la totalité des heures de fonctionnement. Un simple calcul permet donc de définir précisément le nombre d’heures d’utilisation. «A la base, nous pensions remplir un carnet, mais le risque d’oubli aurait été grand», indique Michel Monnerat. Selon les décomptes établis, l’heure de tracteur leur revient à près de 20 francs.

La réservation du tracteur se fait par oral. «Cela se règle en général autour d’un café», note Philippe Loriol. «Nous n’avons jamais eu de problèmes au sujet d’une réservation», abonde son partenaire. Souvent, les deux agriculteurs collaborent pour faire différents travaux ensemble sur leurs exploitations respectives. Cela permet aussi d’économiser de temps et de minimiser les opérations pour accrocher ou décrocher une machine.

Satisfaction de chacun
Même s’ils n’ont pas le même âge, Philippe Loriol et Michel Monnerat ont en commun le soin qu’ils apportent à leurs machines. «Nous sommes assez exigeants l’un et l’autre», explique Michel Monnerat. «Nous n’avons pas peur d’utiliser nos pompes à graisser.»

La complicité entre les deux agriculteurs de Courfaivre saute aux yeux. «Il faut une certaine souplesse et une ouverture d’esprit. Ce n’est pas donné à tout le monde de partager son tracteur», avoue l’aîné. Son jeune collègue qualifie quant à lui leur collaboration de «facile et précieuse».

Tous deux s’accordent pour mettre en avant leur confiance réciproque. «D’ailleurs nos deux clés restent souvent dans la cabine!»
Vincent Gremaud, 16 février 2018

___________________________________________________
LE JURA DÉVELOPPE UNE APPLICATION
Dans l’objectif de réduire les coûts de production de ses membres, la Chambre jurassienne d’agriculture (CJA) développe actuellement une application numérique visant à encourager l’utilisation de machines en commun. Toujours plus sophistiquées, les machines sont aussi de plus en plus chères et le taux d’utilisation des machines individuelles est parfois faible. Fort de ce constat, la CJA élabore un projet d’application donnant la possibilité aux particuliers de mettre en location leurs machines mais aussi leurs services. Le but est de créer une plate-forme conviviale qui permettrait de contrôler en ligne la localisation des machines et leur disponibilité, d’effectuer leur réservation et de décompter leur utilisation afin d’assurer la facturation. «Nous n’en sommes qu’au stade de préprojet», précise Michel Darbellay. Le directeur de la CJA indique également qu’une demande de soutien a été transmise à l’Office fédéral de l’agriculture pour assurer le financement du projet. Si tout se passe comme espéré, la CJA présentera concrètement son projet en milieu d’année.
VG, 16 février 2018

 

E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison


 

Le Conseil de saison est publié en ligne toutes les deux semaines, le mercredi. L'accès est réservé à nos abonnés.

Voyages

Bâle et son terroir


Du 17 au 19 octobre 2018, les lecteurs-voyageurs d'Agri sont invités à découvrir l'agriculture du canton de Bâle dont l'emblème est le cerisier. Un pays de contraste où productions céréalière, viticole, fruitière et élevage se côtoient et où se fabriquent les fameux Läckerli et la Feldschlössen.

Pour en savoir plus...


Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique