Menu
 

Le regreffage en fente pour restaurer un cep frappé par le dépérissement


Une technique datant de la crise phylloxérique permet de réutiliser le porte-greffe encore vivant lors de l’apoplexie du cep.


dossier édition 3 2020


De mars à fin mai, sur les ceps atteints par le dépérissement, il est possible d’utiliser le procédé du regreffage en fente qui, s’il est maîtrisé, obtient des taux de réussites entre 60 et 70% (jusqu’à 90% pour les meilleurs greffeurs). Il consiste à placer deux greffons sur le porte-greffe encore vivant, même plusieurs années après la mort du cep. David Marchand, conseiller viticole auprès de Proconseil, en explique la mise en œuvre.

   Choix des greffons
Avant de se lancer, il est primordial de recueillir des bois sains. Choisir une parcelle non grêlée, saine, avec des entre-nœuds assez longs, d’un diamètre idéal de 8 à 10 mm. Une jeune vigne indemne de virose paraît la bonne option.
 

   Récolte
Si le regreffage a lieu avant le débourrement, la récolte des greffons a lieu le matin même ou la veille sur des vignes non taillées.
En cas de regreffage d’avril à début juin, la récolte des sarments a lieu juste avant les pleurs (février). Réaliser des fagots de 50 à 100 sarments qui ne doivent ni sécher, ni moisir, ni débourrer. Les disposer dans un sac plastique percé de trous d’aération puis les conserver au frigo à une température située entre 2 et 5 degrés. Des fagots de bois peuvent aussi être commandés auprès d’un pépiniériste.

Il faut sortir les greffons un à deux jours avant le regreffage et les tremper comme un bouquet de fleurs dans 5 à 10 cm d’eau à température ambiante. Les bois se réhydratent et les bourgeons gonflent légèrement. A partir de ce moment, les greffons sont utilisables durant 5 à 8 jours s’ils sont conservés à 10-12°C. Pour vérifier la qualité des bois, pratiquer une entaille. Les bourgeons doivent également être bien verts.

   Préparation du bois
Il s’agit de l’étape la plus délicate, source de nombreux échecs lorsque le biseau n’est pas correctement réalisé. Il est indispensable de disposer d’un greffoir de très bonne qualité et parfaitement affûté. La réalisation de la coupe doit s’opérer en un seul geste net et précis. Lorsque la coupe est réajustée plusieurs fois, il est fréquent que la surface ne soit pas bien lisse, entraînant un mauvais contact avec le porte-greffe.

Créer le biseau de deux à trois yeux – il doit être bien droit, légèrement plus large du côté du premier œil – pour garantir un contact parfait entre le porte-greffe et le greffon. Il faut bien maintenir le greffon et travailler avec tout le bras. Attention de ne pas tourner le poignet pour éviter un biseau incurvé.

Il existe une machine pour réaliser ces coupes (lire ci-dessous). Les greffons peuvent être préparés le matin pour toute la journée. Dans ce cas, il faut les conserver dans un petit récipient d’eau dans lequel on immergera le biseau.
 

   Greffage en fente
Dégager d’abord la terre autour du cep avec une pioche ou une bineuse et couper à l’aide d’une scie en dessous du point de greffe. Scier le plus haut possible par rapport au nœud du dessous, pour obtenir une fente bien droite. Le porte-greffe doit être sain sur tout son périmètre, sinon recommencer sous le nœud suivant.
 
Réaliser ensuite une fente à l’aide d’une grosse lame fine et résistante en tapant avec un marteau. Insérer un greffon de chaque côté pour doubler les chances. S’aider d’un tournevis pour écarter la fente. Le premier œil doit être tourné vers l’extérieur. Il faut bien faire coïncider les cambiums du greffon et du porte-greffe et ne pas hésiter à dégager l’écorce pour disposer d’une meilleure visibilité. Il ne doit filtrer aucune lumière entre le greffon et le porte-greffe (voir la  vidéo).

Planter, enfin, un piquet avec, à sa base, un manchon. Le remplir de terre jusqu’au-dessus du 2e œil (seul le 3e œil est visible), pour maintenir de l’humidité autour de la greffe. Attention à ne pas utiliser de la terre traitée avec des herbicides racinaires.
 

   Suivi du greffage
Si les bois étaient de bonne qualité, tous les bourgeons vont démarrer. Cela ne veut pas dire que le regreffage a fonctionné. Les échecs faneront par la suite. Les greffes réussies vont démarrer très fortement pendant l’été avec des pousses de plus de 50 cm. Dans ce cas, dégager la terre en fin d’été et couper les racines aériennes. Lors d’une saison normale, il n’y a pas besoin d’arroser, mais en cas de sécheresse, un apport d’eau sera le bienvenu.


Infos utiles
Fiche technique Sicavac, Sancerre: le regreffage (février 2012)
Fiche technique No 2.27 classeur «Viticulture» d’Agridea.



Sur le web et facebook
www.agrihebdo.ch >Vidéos > Le regreffage en fente.

 

E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

 

Le Conseil de saison est disponible dès le mercredi avant publication sur notre site internet pour les abonnés.  

Voyages

Du printemps à l'automne, de la Géorgie au Pérou, Agri propose quatre voyages en 2020, de quoi rêver! (Le voyage à Chypre a été annulé).

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique