Menu
 

Dix minutes suffisent pour nettoyer et pailler une centaine de logettes


Un nouvel appareil destiné à faciliter le travail des éleveurs au moment du nettoyage des logettes a été développé. Il est désormais disponible en Suisse.


Dossier_logettenet_martine_2619


Le Logettenet+ est un petit automoteur équipé d’une brosse latérale et d’une cuve de 230 litres. Il permet de nettoyer et pailler les logettes surélevées en un seul passage. Son concepteur, Yannick Bureau, de l’entreprise française ECS, a cherché à répondre à un besoin: disposer d’un outil dédié, immédiatement utilisable, sans manutention préalable. Selon lui, sa machine entretient 100 à 120 logettes en 6 à 10 minutes tout en les recouvrant de sciure de bois, sciure de paille ou de copeaux. L’utilisation du Logettenet+ limiterait la pénibilité du travail et contribuerait à éviter des problèmes de mammite ainsi qu’à réduire le nombre de cellules.

«La brosse à entraînement hydraulique nettoie les restes de lait et les déjections sèches. Le nettoyage de l’arrière des logettes est assuré sur une profondeur de 110 centimètres», annonce, lors d’une présentation au mois de juin à Sorens (FR), Raphaël Gendre, d’Agrofarm, la seule entreprise suisse qui commercialise le Logettenet+. Il a lui-même eu l’occasion de manier l’engin auprès du seul éleveur suisse équipé, Cyril de Poret (lire ci-dessous). «C’est une petite machine bien adaptée à la taille de nos exploitations suisses.»

Avec ou sans les vaches
Afin d’éviter un stress supplémentaire, la machine circule en l’absence du bétail. «Nous rassemblons les vaches une fois par jour dans l’aire d’attente pour contrôler les passages au robot de traite. Le nettoyage a lieu à ce moment-là», précise encore le revendeur. Une fois le travail terminé, la machine est reculée dans une logette fermée d’une simple chaîne. Le concepteur explique, en revanche, que la majorité de ses clients français (plus de 1500 à ce jour) passent librement dans la stabulation. «Les vaches s’habituent très bien. Bien sûr, parfois certaines restent couchées, mais la majorité se lève en entendant le bruit du moteur.»
 
Entretien de la machine
Le remplissage de la cuve avec le matériel de paillage peut s’effectuer à la main. «L’équivalent de moins de quatre à cinq seaux pour huitante vaches laitières», décrit le fabricant, spécialisé dans le nettoyage des couches depuis dix ans. Elle est équipée d’un agitateur électrique de fond de cuve et d’une trappe de dosage avec une butée pour le réglage de l’ouverture. Sa capacité permet de recouvrir 200 logettes d’environ 200 grammes de paillage. Comme la poussière générée peut être conséquente, le port d’un masque et de lunettes de protection est conseillé.

Les brosses sont remplacées tous les trois à quatre ans, selon l’utilisation. Le soufflage régulier du filtre à air et le contrôle de l’huile sont des gestes indispensables pour maintenir la machine en bon état. «En général, on compte un service par an, pour un prix moyen d’environ 500 francs», ajoute Raphaël Gendre. Le fabricant suggère un petit rinçage à l’eau de la brosse après chaque utilisation.

L’entretien mécanisé du couchage a fait l’objet d’une observation lors d’un atelier sur la mécanisation en France. Un article est disponible sur le site de l’Institut français de l’élevage Idele. Notons encore que le Logettenet+ pourrait servir sur certaines stabulations entravées (sans évacuateur) ou pour des balayages divers. D’autres extensions, comme un racleur en V sont adaptables sur le porte-outils, «mais ce n’est pas le but», commente Yannick Bureau.

Pas d’eau mais de l’essence
S’il a l’avantage de ne pas utiliser d’eau, le Logettenet+ est tout de même entraîné par un moteur à essence. Les émanations de poussières dues à la pulvérisation sont à évaluer aussi du point de vue animal. «Je ne conseille pas d’ajouter des séchants, ni de la chaux. Ce n’est pas nécessaire.» La machine fonctionne sur tout type de sol, y compris des tapis, à condition que ceux-ci soient en bon état et bien fixés. Il faut prêter attention au franchissement des marches. Au-delà de douze centimètres de hauteur, des passerelles spéciales seraient installées.
 
Infos utiles
www.ecs49.com pour consulter le site du fabricant. Revendeur en Suisse: Agrofarm sàrl, Raphaël Gendre 079 445 31 46
Martine Romanens, le 28 juin 2019
 

------------------------------------------------------------------------------------------

AMELIORER SON CONFORT DE TRAVAIL 

Sur son exploitation de 67 hectares à Riaz (FR), Cyril de Poret produit du lait en bio à l’aide d’un robot de traite. Il est équipé du Logettenet+ depuis 2015 et dispose donc d’un certain recul. Content de sa machine, il la trouve fiable et facile à utiliser, «peut-être un peu lourde», toutefois. Il l’a acquise dans le but d’un meilleur confort de travail, avec le souci de disposer d’un outil simple.

Pour ses 80 logettes, il consacre au total 15 minutes de travail. «Elles sont plus propres.» Selon lui, la cuve se vide bien surtout si la paille est hachée très fin. Le remplissage se réalise via un silo positionné sur un soliveau. «Idéalement, il faut disposer d’une longue ligne de logettes et non de plusieurs lots, car s’il faut chaque fois se réengager, cela peut devenir pénible.» Sa machine n’est jamais nettoyée, sauf le balai à chaque utilisation. Le filtre à air est soufflé une fois par semaine.
Depuis 2015, Cyril de Poret a changé deux fois de brosse. Quant à la batterie électrique de la cuve, elle est remplacée environ tous les deux ans. Bien sûr, il a rencontré quelques petits ennuis techniques. La roue de jauge (renforcée par ECS depuis deux ans) ainsi que la béquille se sont cassées à plusieurs reprises et il est arrivé que le pneu sorte de la jante. «Un pneu plein serait plus adéquat», estime-t-il.

Mieux sans bétail
«Il faut passablement de place pour circuler. Sauf si la stabulation dispose de couloirs et d’une aire d’affouragement très grande. A mon avis, on doit éviter que les animaux se trouvent à proximité.» L’agriculteur n’a pas constaté de diminution au niveau des mammites, mais pas d’augmentation non plus. Pour le paillage, il utilise la paille hachée livrée par Landi, qui est très fine. Il ne se protège pas vraiment de la poussière, «mais je sens qu’après une utilisation répétée, il faudrait se munir d’un masque de protection.»
MR, 28 juin 2019
 
--------------------------------------------------------------------------------------------

L'avis de l'expert: Olivier Pittet, Collaborateur scientifique auprès du Centre de conseils agricoles à Grangeneuve.
 
Que pensez-vous d’un automoteur pour les logettes?
«Nous n’avons encore pas ou peu de recul sur la question. Je n’ai jamais vu fonctionner une de ces machines dans la réalité. Il n’y a, à ma connaissance, aucune étude qui a été menée à ce propos. Si cet engin remplit ses promesses, il est vrai que le temps gagné est important. Un point à ne pas négliger, est que cette machine n’est utilisable que lorsque les vaches sont à la pâture ou dans le parc, devant la salle de traite. Cela ne devrait en aucun cas rallonger leur temps d’attente. Même dix minutes me paraissent de trop. Le nettoyage manuel offre une occasion d’observation calme du troupeau, parmi les animaux. Le remplacement de ce travail par la machine prive l’éleveur de celle-ci. J’y vois aussi un trafic supplémentaire de véhicules dans l’étable; l’idéal serait qu’elle fonctionne à l’électricité. De tels engins sont rarement rentables d’un point de vue économique. Ils seront cependant fort appréciables en cas de problème de dos ou pour réduire la pénibilité du travail, ce qui n’est pas négligeable. En combinant le travail de balayage de l’arrière des logettes avec l’épandage de litière fraîche, le gain de temps reste attractif.»
MR, 28 juin 2019

 

E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

 

Le conseil de saison est accessible toutes les deux semaines, pour les abonnés, dès le mercredi précédant la parution.

Voyages

Escapade au Val d'Aoste

  

Du 16 au 18 octobre. Profiter d'une escapade de 3 jours dans la vallée d'Aoste, avec au menu découvertes culinaires et agricoles, dépaysement et plongée dans l’histoire et la géographie de cette région frontalière énigmatique.

Pour en savoir plus...


Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique