Menu
 

Au bord du Léman, les volailles sont confinées à cause de la grippe aviaire


Un cas de grippe aviaire découvert en France voisine force des aviculteurs romands à prendre des mesures pour prévenir l’arrivée de cette maladie en Suisse.


PF no 16 2021


Un foyer d’influenza aviaire hautement pathogène (grippe aviaire) de type H5N8 a été détecté en début de semaine dernière à Messery, en Haute-Savoie, sur les rives françaises du Léman. La préfecture locale a ordonné l’abattage de l’ensemble des volailles de la basse-cour concernée, défini des zones de protection et de surveillance et averti les autorités suisses à cause de la proximité du foyer avec la frontière helvétique. Le 15 avril 2021, l’Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV) a édicté une ordonnance instituant des mesures afin de prévenir l’introduction de ce virus parmi les volailles domestiques suisses.

Deux zones distinctes
Des régions de contrôle (sur une largeur de 1 km) et d’observation (jusqu’à 3 km des rives) sont définies aux abords des eaux du Petit Lac, de Hermance (GE) à Gland (VD). L’intégralité du canton de Genève est concernée. Pour les communes vaudoises, les territoires communaux ont été pris en compte. «Il y a 9 communes situées dans la région de contrôle et sept autres en région d’observation», indique Giovanni Peduto, vétérinaire cantonal vaudois. Près de 10 300 volailles, détenues sur 64 sites, sont concernées sur la partie vaudoise de la zone. «A elles seules, deux exploitations professionnelles détiennent environ 70% de ce cheptel», précise Giovanni Peduto.

Contraintes pour les exploitants
A Coinsins (VD), Francis Jaggi a reçu, le vendredi 16 avril, une lettre de la Direction des affaires vétérinaires et de l’inspectorat de son canton. Son exploitation est située dans la zone d’observation: il lui est donc conseillé, mais pas imposé, de confiner ses poules (lire ci-dessous). Il détient 1250 pondeuses réparties dans 5 poulaillers mobiles «Comme j’écoule l’intégralité des œufs en vente directe, je garde un poulailler à proximité de mon local de vente. Le bien-être animal est un argument qui compte pour mes clients», explique l’agriculteur bio. «Pour l’instant, je laisse encore les poules de ce poulailler sortir. Mais celles qui sont dans les autres poulaillers sont confinées.»
 
 
Si vous souhaitez lire la suite de cet article (page 3), vous devez disposer de votre mot de passe pour accéder à l'Espace abonné: www.agrihebdo.ch/newspaper
 
 

 

E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

Conseil de saison

Le conseil de saison est désormais disponible dès le mercredi après-midi avant l'édition. Son accès est réservé aux abonnés.

Voyages

Découvrir la Grèce et son agriculture, les trésors de la Corse ou la Géorgie et son histoire légendaire: vous pouvez d'ores et déjà vous inscrire à ces trois premiers voyages concoctés pour les lecteurs d'Agri. Cliquez ici

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique