Menu
 

Agridea diffuse des outils servant à favoriser tous types de collaborations


Récemment, Agridea a étoffé sa plateforme en ligne Agripédia avec un volet très complet sur les diverses formes de collaborations entre entreprises agricoles.


dossier collaborations


«La coopération fait avancer», c’est avec ce titre que s’ouvre la nouvelle plateforme consacrée aux collaborations interentreprises sur Agripédia, le site de diffusion de contenus d’Agridea. «Mise en ligne en ce début d’année, la plateforme est opérationnelle», relève Jean-Luc Martrou, chef suppléant du groupe Exploitation, famille, diversification d’Agridea. «Il y a encore quelques travaux à réaliser, notamment au niveau du sous-titrage en français de certaines vidéos. Mais à part cela, tout est disponible en français comme en allemand.»

Mandat de la Confédération
A l’origine de cette initiative, l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) a lancé un appel d’offres pour créer et diffuser une large palette d’outils pour favoriser la création de collaborations interentreprises et encadrer les coopérations existantes. Agridea a répondu à cet appel d’offres et obtenu le mandat, en partenariat avec trois autres prestataires, à savoir la Haute école des sciences agronomiques, forestières et alimentaires (HAFL) de Zollikofen (BE), la division Agriexpert de l’Union suisse des paysans et le bureau d’ingénieurs argovien Ackermann+Wernli.

«Le projet s’est déroulé en deux étapes», précise Jean-Luc Martrou. «Dans un premier temps, nous avons créé différents documents et outils pour encadrer les collaborations dans leur gestion du foncier et du capital matériel ainsi que pour l’organisation du travail. Axée sur la communication et la diffusion des outils créés lors de la première phase, la deuxième étape a intégré les vulgarisations cantonales.»

La plateforme Agripédia s’est avérée être l’espace de diffusion le plus adéquat. «Le fruit de plus de deux ans de travail se trouve maintenant dans les mains d’Agridea», poursuit Jean-Luc Martrou. «Nous venons de constituer une nouvelle équipe pour gérer ce produit. Notre collaboratrice Magali Lacan sera la responsable francophone au sein de cette équipe.»

Onze types de collaborations
La palette des coopérations examinées comprend onze modes de collaborations différents. Des investissements collectifs dans les machines aux communautés d’exploitation complètes, de la simple communauté d’assolement aux améliorations foncières intégrales, la plupart des cas possibles a été passée en revue. «Notre offre pourrait encore être complétée à l’avenir avec des cas particuliers», commente Jean-Luc Martrou.

Deux publics cibles distincts
Le site contient une foule de renseignements, de documents et d’outils à destination à la fois des agriculteurs, mais aussi des conseillers agricoles. «L’OFAG voulait clairement cibler ces deux publics», indique Jean-Luc Martrou. «Nous avons donc créé à la fois des contenus très simples à appréhender et d’autres très complets, destinés aux vulgarisateurs qui encadrent la formation de collaboration et accompagnent les coopérations existantes.»

Gratuité des contenus
L’ensemble des documents et outils sont téléchargeables gratuitement sur le site d’Agripédia. «Notre travail a été financé par l’OFAG», explique le collaborateur d’Agridea. Les frais de diffusion en ligne des contenus sont bien moindres que ceux d’une impression sur papier. Raison pour laquelle, Agridea n’envisage pas de réunir ces contenus dans un nouveau classeur. La centrale de vulgarisation actualisera sa plateforme en fonction des besoins, mais aussi selon la disponibilité de ses ressources. «La gratuité sera maintenue tant que la mise à jour des contenus et l’hébergement de la plateforme n’impliquent pas une hausse importante de nos frais.»
Vincent Gremaud, 23 avril 2021


SUR LE WEB


_________________________________________________________
DE NOMBREUX AVANTAGES À RETIRER
Qu’elles soient informelles ou contractuelles, entre deux agriculteurs ou regroupant de nombreuses exploitations, les différentes formes de collaborations interentreprises peuvent offrir des avantages très intéressants à ceux qui y participent. Le site d’Agripédia liste une série de douze avantages et explique, pour chacun d’entre eux, comment les réaliser.

Résultats financiers
Grâce aux économies d’échelle, les coûts de production peuvent être réduits. Certaines formes de coopération permettent de diminuer les achats d’intrants, les frais de transport, mais aussi les charges des machines ou des bâtiments.

La constitution, par exemple, d’une communauté de transformation et de commercialisation de produits agricoles peut aussi participer à diversifier l’offre, à augmenter la plus-value créée, à offrir davantage de sécurité dans l’écoulement des produits et à améliorer le revenu des exploitations.

Qualité de vie
Mais les avantages des collaborations ne se résument pas au seul aspect économique. Le partage des soucis et des responsabilités permet de diminuer la charge qui pèse sur les chefs d’exploitation. Les pics de travail peuvent être mieux absorbés et une organisation optimale des temps de travail offre la possibilité aux exploitants de prendre des vacances ou de se ménager du temps libre. Ce dernier peut être mis à profit pour mener des réflexions stratégiques profondes.
VG, 23 avril 2021
 

__________________________________________________________
ADÉQUATION JUGÉE SUR 7 FACTEURS
L’expérience a montré que la mise en place d’une collaboration n’est pas toujours gage de réussite. Les auteurs de la plateforme ont tenté de définir les conditions préalables et les effets de chacune des onze formes de coopération listées sur Agripédia.

Ils ont ainsi déterminé pas moins de sept facteurs clés, à savoir:
autonomie;
reconnaissance sociale;
simplicité et clarté;
testabilité, introduction par étapes;
rentabilité, gain visible;
partenaires appropriés;
connaissances et compétences.
 
Ensuite, ils ont estimé la concordance de ces différents facteurs clés pour chacune des formes de collaboration. Ils ont attribué des notes allant de 1 (adéquation minimale) à 5 (adéquation maximale).

Résultats visuels
Sur la plateforme, il est possible de visualiser ces différentes concordances, et de comparer plusieurs types de collaboration, sur une graphique de type radar. Pour davantage de détails, un tableau récapitulatif apparaît également lorsque l’utilisateur a choisi les modes de coopération qui l’intéressent. Très complet, ce tableau fait le tour des facteurs clés en indiquant les possibles écueils et précise les critères qui ont pesé dans l’attribution de la note.

Par exemple, pour une communauté totale d’exploitation, les spécialistes ont attribué la note 5 (adéquation maximale) pour la rentabilité. Ils justifient leur appréciation par les gains d’efficacité d’une telle forme de collaboration, tout en prévenant que des pertes sont aussi possibles, en cas de dissolution prématurée. Ils n’ont, par contre attribué qu’un modeste 2,5 aux facteurs Autonomie ainsi que Simplicité et clarté. Estimant que «les partenaires papables sont généralement connus, mais rares», ils ont également sanctionné le facteur Partenaires appropriés d’une note de 2,5.

La comparaison des différents facteurs clés pour chacun des types de collaboration aide les agriculteurs à définir la forme la plus appropriée.
VG, 23 avril 2021

 

E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison

Conseil de saison

Le conseil de saison est désormais disponible toutes les deux semaines dès le mercredi après-midi avant l'édition. Son accès est réservé aux abonnés.

Voyages

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

A table

Boutique