Les porcs d’aujourd’hui, plus efficients, valorisent mieux les aliments ingérés


Agroscope a mis à jour les valeurs de référence pour les déjections des porcs à l’engrais et des truies. Les valeurs par place n’ont pas beaucoup évolué, mais les porcs modernes valorisent mieux les aliments qu’ils consomment.


ag20_epandeuse_dossier


Selon les travaux d’Agroscope, les porcs suisses ont gagné en efficience alimentaire. Jusqu’en 2009, 54 g d’azote (N) et 10 g de phosphore (P) étaient excrétés par kilo de croissance d’un porc à l’engrais; actuellement, ce ne sont plus que 48 g de N et 8,4 g de P avec un aliment standard et plus que 41 g de N et 5,3 g de P pour les animaux nourris avec un aliment à teneur réduite en ces deux éléments (aliment NPr). C’est l’une des conclusions tirées par Harald Menzi, Peter Stoll et Patrick Schlegel, chercheurs à Agroscope suite aux calculs qu’ils ont effectués pour mettre à jour les valeurs de références pour les déjections des porcs.
 
En effet, les Principes de fertilisation des cultures agricoles en Suisse (PRIF), anciennement appelées Données de base pour la fumure (DBF) sont revues périodiquement. Les dernières DBF datant de 2009, les chercheurs les révisent. A fin 2013, ils ont publié leurs résultats concernant les vaches laitières, puis les porcs, dans la revue Recherche agronomique suisse.

Par rapport aux valeurs de 2009, les déjections par place de porc à l’engrais (PPE) n’évoluent pas pour N, mais sont de 8% plus basses pour P. Celles du potassium (K) sont un peu moins élevées et celles de magnésium (Mg) et de calcium (Ca) légèrement plus élevées que les anciennes valeurs. Malgré l’amélioration de l’indice de consommation et la baisse des teneurs alimentaires, surtout en P depuis 2009, l’évolution des déjections d’éléments nutritifs par PPE reste finalement faible. Mais la productivité par PPE a quant à elle augmenté de près de 12% pour passer de 242 kilos en 2009 à 271 kilos de croissance, grâce à une durée de rotation plus courte et un poids final plus élevé.

Les aliments NPr permettent de réduire les déjections de N et de P de respectivement 15% et 38% par rapport à un aliment standard. De même, une alimentation par phases réduit ces mêmes déjections de respectivement 5% et 8%.

Méthode
Les déjections ont été calculées en soustrayant la quantité de nutriments retenue par l’animal à la quantité de nutriments ingérée.

Alors que les précédentes valeurs de référence pour les déjections (N, P, K, Mg, Ca) des porcs se basaient uniquement sur les apports alimentaires recommandés, la mise à jour actuelle se base sur des données issues entièrement (pour l’engraissement) et partiellement (pour l’élevage) des relevés de terrain. Ainsi les nouvelles valeurs reflètent de façon plus fiable la production actuelle.

Même si aujourd’hui près de 75% des porcs sont nourris avec des aliments NPr, les calculs ont été sciemment réalisés avec des aliments non-NPr, car l’instrument de contrôle Suisse-Bilanz permet la prise en compte de ce type d’aliments. Pour les exploitations achetant des aliments NPr, ces nouvelles valeurs de référence ne représentent donc que le point de départ des calculs dans le Suisse-Bilanz.
 
Vaches laitières
Les chercheurs d’Agroscope ont également mis à jour les valeurs de référence des déjections des vaches laitières. Cette révision n’aura que peu d’impact sur les Suisse-Bilanz, car tant les déjections des vaches que leur consommation de la ration de base, et donc aussi les besoins en éléments nutritifs des herbages diminuent.

Mais la baisse, même faible, des valeurs de consommation de la ration de base pourraient avoir un impact sur la production de lait et de viande basée sur les herbages (PLVH). Respecter le maximum de 10% d’aliments concentrés sera encore plus ardu pour les exploitations déjà à la limite.
Vincent Gremaud, 19 mai 2017

 

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison



Le conseil de saison est publié en ligne toutes les deux semaines, le mercredi; accès réservé aux abonnés.

Voyages

Brochure PA 14-17

Politique agricole 2014-2017

Agri et l’OFAG proposent en libre accès un document PDF regroupant la série «Dossier PA 2014-2017» publiée du 1er novembre 2013 au 2 mai 2014.

 Av des Jordils 1 - CP 1080 - 1001 Lausanne - Tél 021 613 06 46 - Fax 021 613 06 40 -

Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos / Vidéos

Archives

Voyages