Menu

Les Suisses privilégient les sapins locaux



Plus d’un million de ménages fêteront Noël autour d’un vrai sapin. Deux tendances se dessinent. Les sapins indigènes sont de plus en plus privilégiés et ils sont installés de plus en plus tôt durant l’Avent. Les premiers arbres fraîchement coupés sont en vente (photo: ForêtSuisse/Alain Douard).

La tradition et certains souvenirs d’enfance nous le rappellent: c’est le 24 décembre, veille de Noël, que l’on installait et décorait le sapin dans la «grande chambre» ou le salon. Les producteurs de sapins suisses constatent aujourd’hui que de plus en plus de gens achètent et garnissent leur sapin déjà pendant l’Avent. Bien soignés et entretenus, les résineux peuvent garder belle allure plusieurs semaines dans une pièce chauffée, d’autant plus s’ils viennent d’être récoltés dans la région.

Un sapin suisse
Quelque 40 à 45% des sapins de Noël vendus en Suisse sont de provenance indigène, produits par des agriculteurs ou des exploitations forestières. Le reste arrive du Danemark, d’Allemagne et d’autres pays où les arbres sont cultivés à très grande échelle. Pourtant, malgré la différence de prix, la demande pour les sapins suisses ne cesse de croître.
 
Il y a de bonnes raisons à cela. Les sapins helvétiques sont cultivés de manière particulièrement durable car l’usage de produits chimiques et de fertilisants est strictement prohibé en forêt et, en zone agricole, les petits cultivateurs de notre pays utilisent beaucoup moins de substances auxiliaires que les grandes monocultures étrangères.
 
Enfin, les arbres suisses n’ont pas besoin d’être acheminés sur de longues distances ni ne passent des semaines en entrepôts frigorifiques gros dévoreurs d’électricité.

Un revenu accessoire bienvenu
Quelque 500 agriculteurs et propriétaires forestiers de Suisse produisent des sapins de Noël sur des parcelles dédiées. Leur vente représente un revenu annexe bienvenu et permet une création de valeur dans le pays. De nombreux consommateurs achètent volontiers leur sapin directement chez un producteur local.
 
Les arbres en vente directe sont en général coupés peu avant la transaction - sur demande en observant même les phases de la lune - et restent donc frais longtemps. La provenance suisse est signalée par différents labels, notamment celui de l’«IG Suisse Christbaum» ou le «Certificat d’origine bois Suisse».
 
Où acheter son sapin ?
Choisir soi-même son sapin en toute tranquillité est un rituel d’avant Noël pour beaucoup. Une liste de services forestiers et de producteurs proposant des arbres de Noël suisses est publiée sur la page d'accueil du site de ForêtSuisse.
 
Le site de la communauté d'intérêt IG Suisse Christbaum contient également une liste des producteurs du pays.
SP, 6 décembre 2017

Retour
E-Paper & Archives

Cette semaine dans Agri

 

Prix du marché

Chaque semaine, suivez l'évolution des prix du marché de la viande, en conventionnel ou sous label: bovins, porcs, ovins. Consultez aussi les prix de la vente directe, des marchés surveillés et de Proviande.

Conseil de saison



Dernier conseil de saison, 25 octobre. La rubrique reprendra au printemps; accès réservé aux abonnés.

Voyages

Brochure PA 14-17

Politique agricole 2014-2017

Agri et l’OFAG proposent en libre accès un document PDF regroupant la série «Dossier PA 2014-2017» publiée du 1er novembre 2013 au 2 mai 2014.

Agri - Hebdomadaire professionnel agricole de la Suisse Romande
Site web réalisé par www.webexpert.ch

Actualités

Cette semaine

Dossiers

Prix du marché

Photos

Vidéos

Archives

Voyages

Boutique